Partager :

Les Israélo-russes en voyage en Russie pourraient être recrutés dans l’armée.

Aucune mise en garde aux voyageurs n’a cependant été émise ; les soldats de Tsahal ayant la nationalité russe auraient eu l’interdiction de se rendre dans le pays

Des recrues russes embarquent à bord d'un bus à un bureau de recrutement de Volzhskiy, dans la région de Volgograd, le 28 septembre 2022. (Crédit : AP Photo)

Des recrues russes embarquent à bord d’un bus à un bureau de recrutement de Volzhskiy, dans la région de Volgograd, le 28 septembre 2022. (Crédit : AP Photo)

Le ministère des Affaires étrangères israélien a alerté les Israéliens ayant la double nationalité russe, avertissant ces derniers qu’ils pourraient être recrutés dans l’armée dans le contexte de la guerre contre l’Ukraine, vendredi – mais il n’a pas pour autant mis en garde cette catégorie de la population contre d’éventuels déplacements à Moscou, ni demandé aux ressortissants israéliens de quitter la Russie.

Cet avis du ministère des Affaires étrangères a été émis alors que l’État juif se prépare à l’arrivée massive de Russes qui tentent de fuir le pays pour échapper à l’enrôlement des hommes en âge de se battre au sein des forces du Kremlin, mises en difficulté par une contre-offensive ukrainienne soutenue par l’Occident.

« Les citoyens israéliens qui ont également la citoyenneté russe qui entrent, restent ou se rendent dans les frontières de la Fédération russe seront soumis aux lois et aux régulations russes, notamment concernant les décisions sur le recrutement des citoyens au sein de l’armée russe et sur les possibilités offertes par la Russie de quitter les frontières de son territoire », a noté l’avis.

Il a demandé aux citoyens de prendre ces informations en compte s’ils devaient programmer de se rendre en Russie ou de traverser le pays.

Des centaines de milliers d’Israéliens sont citoyens russes et un grand nombre d’entre eux entretiennent encore des liens avec la Russie et font régulièrement la navette entre les deux territoires.

Un officiel israélien a déclaré vendredi au site d’information Walla que l’armée israélienne a donné pour instruction aux soldats qui ont la citoyenneté russe de ne pas se rendre en Russie, et qu’elle a demandé à ceux qui s’y trouvent actuellement de rentrer immédiatement.

Le bureau du Premier ministre, qui gère les mises en garde aux voyageurs émises en direction des pays étrangers, a laissé le niveau de risque présenté par les déplacements en Russie au niveau le plus bas. Même si l’État juif soutient largement l’Ukraine, Jérusalem s’efforce de conserver des relations cordiales avec le Kremlin, à la fois en raison du contrôle exercé par la Russie dans l’espace aérien syrien et de l’importante communauté juive qui vit en Russie.

Des centaines de milliers de Russes ont fui à travers la Géorgie, le Kazakhstan et la Finlande — le plus souvent en voiture, en vélo et même à pied – depuis que le président Vladimir Poutine a annoncé, la semaine dernière, une mobilisation partielle des réservistes. Dans le pays, la vaste majorité des hommes âgés de moins de 65 ans sont enregistrés en tant que réservistes.

Suite à l’annonce faite par le chef du Kremlin, les responsables du gouvernement ont organisé une réunion d’urgence pour se préparer à une hausse de l’immigration depuis la Russie. La ministre de l’Immigration et de l’Intégration, Pnina Tamano-Shata, a fait part d’une augmentation du nombre des demandes d’immigration depuis la Russie et elle a indiqué qu’elle surveillait de près la communauté juive, là-bas.

TIMES OF ISRAEL. COPYRIGHTS.

Partager :