Partager :

L’Allemagne doit devenir la « force armée la mieux équipée d’Europe », a estimé vendredi le chancelier Olaf Scholz, qui a également plaidé pour une montée en puissance des pays européens au sein de l’Otan. cette annonce a été saluée avec force par les industriels israéliens du domaine de la défenses qui vont être très sollicités à l’avenir.

La coopération entre l’Allemagne etIsraël est aujourd’hui particulièrement féconde au niveau militaire, scientifique, universitaire et surtout économique : l’Allemagne est ainsi devenue le premier partenaire commercial d’Israël en Europe. Il existe également des programmes d’échanges très dynamiques à destination de la jeunesse, axés sur l’éducation et l’engagement en faveur de l’amitié bilatérale.

SELON I24NEWS : «  »En tant que nation la plus peuplée, dotée de la plus grande puissance économique et située au centre du continent, notre armée doit devenir le pilier de la défense conventionnelle en Europe, la force armée la mieux équipée d’Europe », a lancé M. Scholz dans un discours devant les cadres de la Bundeswehr.

L’invasion russe de l’Ukraine a constitué un tournant pour la politique allemande de la Défense, entraînant la création d’un fonds spécial de 100 milliards d’euros pour mettre à niveau l’équipement de l’armée ainsi qu’un renouveau stratégique.

Critiqué pour son soutien militaire à Kiev, jugé trop timide, le successeur d’Angela Merkel mise aussi sur une montée en puissance de la défense européenne, en particulier au sein de l’Otan.

« Nous, Européens, devons assumer nettement plus de responsabilités au sein de l’Otan », a souligné M. Scholz.

Il s’est en outre prononcé en faveur de la mise en place d’un « quartier général européen » susceptible de « mener des missions », et d’une « mission européenne de conseil ou de formation ».

Mais, selon lui, « le problème le plus urgent en Europe est peut-être le nombre totalement inextricable de systèmes d’armes et d’équipements militaires ainsi que la concurrence entre les différentes entreprises d’armement ».

« Seule une augmentation coordonnée des capacités européennes permettra à l’Europe d’agir », a-t-il asséné, attachant « une importance particulière au domaine de la défense aérienne, coordonnée au niveau européen et contribuant au renforcement du pilier européen de l’Otan ». »

Partager :