Partager :

Le salaire moyen dans la high tech est de 27.066 shekels contre 12.522 shekels pour l’ensemble des secteurs

Le pouvoir d’achat des Israéliens continue de s’éroder. Malgré une hausse de 3 % du salaire moyen en juin par rapport à la même période, l’année dernière, le salaire réel moyen a diminué de 1,4 %, selon les données du Bureau central des statistiques publié la semaine dernière.

Le salaire réel est déduit de l’indice des prix à la consommation, c’est-à-dire qu’il tient compte des effets de l’inflation et reflète le pouvoir d’achat du public israélien. Cela signifie que même les hausses de salaire ne parviennent pas à rattraper la hausse de l’inflation. Le salaire moyen était de 12.522 shekels (3.630 euros) au moins de juin, tandis que le salaire réel était de 11.219 shekels (3.251 euros)

Selon le Bureau central des statistiques, le salaire moyen dans le secteur de la high tech en juin était de 27.066 shekels (7.845 euros), soit une augmentation de 8,1 % par rapport à la même période l’an dernier.

Le salaire moyen dans la high tech est 2,16 fois plus élevé que le salaire moyen normal et 5,1 fois plus élevé que le salaire minimum (en mai : 5 fois.) qui reste inchangé, malgré l’inflation et le coût de la vie.

Par ailleurs, il apparaît que les secteurs où, en dehors de la high tech, les salaires sont les plus élevés sont ceux l’information et des communications, où le salaire moyen est de 26.954 shekels brut (7.812 euros). Suivent ensuite les secteurs de la distribution d’eau et d’électricité, de l’assainissement et des services de traitement des déchets où le salaire moyen est de 21.053 shekels (6.102 euros). Les responsables des autorités locales et de la sécurité gagnent eux un salaire moyen de 19.383 shekels (5.618 euros).

À l’inverse, le salaire moyen le plus bas a été enregistré dans l’industrie de l’hôtellerie et de la restauration où il s’élève à 5.601 shekels (1.623 euros). Il est de 6.851 shekels (1.985 euros) dans l’industrie des services de gestion et de soutien, et de 7.186 shekels (2.082 euros) dans l’industrie de l’art, du divertissement et des loisirs.

Le nombre d’emplois salariés était de 3,978 millions au mois de juin, soit une augmentation de 7,6% par rapport à juin 2021.

Parmi eux, 383.000 employés travaillent dans la high tech, soit une augmentation de 10,2% par rapport à mai 2021 (347.700)

Les emplois salariés de ce secteur représentent ainsi 9,6 % de l’ensemble des emplois salariés, comme le mois précédent.

SOURCES ET COPYRIGHTS. I24NEWS.
Partager :