Partager :

Le salaire mensuel moyen des employés israéliens a chuté ces derniers mois à 11 753 shekels en mai, contre 12 026 en avril et 12 668 shekels en mars, selon les nouveaux chiffres publiés jeudi par le Bureau central des statistiques (CBS).

Israël est sur la voie de la reprise depuis 2020, année où la pandémie de la COVID-19 a frappé, affichant une forte croissance en 2021 et une croissance modérée prévue pour 2022 dans un contexte d’augmentation de l’inflation, des prix du logement et des coûts de consommation, et d’une autre élection nationale imminente.

Les taux de chômage du pays sont revenus au niveau pré-pandémique au cours des derniers mois, selon les évaluations de la Banque centrale d’Israël, mais l’atmosphère économique est complexifiée par une pénurie de main d’œuvre, en particulier dans le secteur du high-tech, dans un contexte de ralentissement général de l’industrie.

Mais les salaires dans le secteur du high-tech sont toujours au sommet de l’échelle des salaires, avec des salaires mensuels moyens de 26 828 shekels en mai 2022 – en légère baisse par rapport aux 27 684 shekels d’avril 2022, mais plus élevés que les 24 826 shekels de mai 2021. Le secteur emploie 383 000 personnes, soit une augmentation de 11,8 % par rapport à mai 2021, selon le CBS. Les salariés du secteur du high-tech représentent environ 10 % de la main-d’œuvre israélienne.

Les employés de l’industrie high-tech occupant des postes de R&D gagnent des salaires mensuels moyens d’environ 30 000 shekels dans le haut de gamme, tandis que dans le bas de gamme, les employés de la communication et du marketing high-tech peuvent gagner environ 15 000 shekels, selon les données recueillies.

TIMES OF ISRAEL. COPYRIGHTS.

Partager :