Partager :

ISRAELVALLEY ADRESSE SES SINCERES CONDOLEANCES A LA FAMILLE FITOUSSI.

Natan Fitoussi, 20 ans, sergent-chef de Tsahal qui appartenait à la Brigade Kfir a été abattu par erreur lundi soir près de Tulkarem en Cisjordanie, par un autre soldat de son unité.

Natan Fitoussi avait fait son alyah de France en 2014 à Netanya.

Il avait quitté son poste de garde pour prier quelques minutes et en revenant, son ami a pensé qu’il s’agissait d’un terroriste. Il a alors tiré en sa direction, le blessant mortellement, selon les détails d’une enquête préliminaire.

« C’était un jeune homme qui avait bon coeur, une boule d’énergie positive, très sociable et profondément bienveillant », a déclaré l’un de ses amis. « Malgré les défis auxquels fait face la communauté française pour s’intégrer, Natan a toujours réussi à se frayer un chemin, avec son sourire humble, sa persévérance et l’envie de réussir. »

Le commandant du Commandement central, le général de division Yehuda Fox, a déclaré que l’incident était « très triste et grave et qu’il n’aurait pas dû arriver ».

« À la suite d’un malentendu et d’une erreur d’identification, un coup de feu a été tiré, d’abord en l’air selon la procédure, puis sur l’un des combattants qui a été blessé et est ensuite décédé à l’hôpital de ses blessures », a déclaré le porte-parole de Tsahal.

Le soldat opérait dans la zone dite « de jointure » en Cisjordanie.

L’armée israélienne avait d’abord rapporté l’incident comme une fusillade terroriste, mais peu après, un responsable militaire a confirmé que l’incident était probablement dû à un accident.

Plus tôt cette année, deux officiers de Tsahal appartenant à une unité commando ont été tués en raison  d’erreurs d’identification sur une base de la vallée du Jourdain en Cisjordanie.

  • i24NEWS. COPYRIGHTS.
Partager :