Partager :

Liz Truss a apporté son soutien à l’opération Aurore menée par Tsahal contre le Jihad islamique

La ministre britannique des Affaires étrangères, Liz Truss, envisage de déplacer l’ambassade de son pays à Jérusalem si elle devient Premier ministre après son éventuelle élection à la direction du Parti conservateur le mois prochain, a-t-elle écrit vendredi dans une lettre aux Amis conservateurs d’Israël.

« Je comprends l’importance et la sensibilité de l’emplacement de l’ambassade britannique en Israël », a écrit Liz Truss. « J’ai eu de nombreuses conversations avec mon bon ami le Premier ministre Yaïr Lapid à ce sujet. Consciente de cela, je vais examiner une décision pour m’assurer que nous opérons sur les bases les plus solides en Israël. »

L’actuelle ministre des Affaires étrangères a par ailleurs exprimé son soutien à Israël lors du lancement de l’opération Aurore vendredi. « Le Royaume-Uni soutient Israël et son droit à se défendre. Nous condamnons les groupes terroristes qui tirent sur des civils et la violence qui a fait des victimes des deux côtés », a-t-elle écrit sur Twitter.

Dans sa lettre aux Amis conservateurs d’Israël , Liz Truss a en outre souligné qu’elle « restait déterminée à s’opposer à l’hostilité de l’Iran et à sa quête d’armes nucléaires ».

« J’ai été claire sur le fait que les pourparlers concernant l’accord nucléaire n’avancent pas assez vite et je vous assure que si le JCPOA s’effondre, toutes les options sont sur la table », a-t-elle affirmé.

Liz Truss a également promis de veiller à ce que les conseils locaux ne s’engagent plus dans des politiques de boycott contre Israël, qu’elle a qualifiées de « discriminatoires » et « contraires aux positions du gouvernement ».

Enfin, la candidate à la tête du parti conservateur a déclaré qu’elle ferait pression pour l’abolition du point 7 de l’ordre du jour du Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, un point permanent visant Israël.

Contrairement à Liz Truss, Rishi Sunak, l’autre candidat conservateur au poste de Premier ministre, a écrit dans sa lettre au groupe pro-israélien qu’il chercherait « un nouvel accord nucléaire renforcé qui permette également le contrôle du programme de missiles balistiques de l’Iran ».

« La quête de l’Iran pour l’hégémonie régionale et la menace qu’il représente pour Israël me préoccupent profondément », a encore écrit Rishi Sunak. « Nous ne pouvons pas permettre à l’Iran de posséder une arme nucléaire et le Royaume-Uni et Israël doivent renforcer leur coopération sur les plans de la diplomatie, de la défense et du renseignement pour empêcher que cela ne se produise. »

Le candidat a également appelé à désigner le Corps des gardiens de la révolution comme une organisation terroriste, comme le Royaume-Uni l’a fait le Hamas et le Hezbollah ces dernières années.

Le parti conservateur au pouvoir au Royaume-Uni élira son nouveau chef le mois prochain, après que le Premier ministre Boris Johnson a été contraint de démissionner en raison de divers scandales. Rishi Sunak et Liz Truss sont les deux candidats restants en lice au second tour de l’élection par les membres du parti.

  • COPYRIGHTS. I24NEWS.
Partager :