Partager :

Lancé il y a plus d’une dizaine de jours, le visa électronique (eVisa) marocain a déjà un grand succès auprès des ressortissants des pays désirant voyager au Maroc. Parmi les plus grands demandeurs de ce sésame des portes du Royaume figurent les ressortissants israéliens, si l’on se fie aux chiffres annoncés jeudi dernier, par le porte-parole du gouvernement marocain Mustapha Baitas lors du point de presse hebdomadaire à l’issue du conseil de gouvernement.

« A ce jour, 4.241 demandes de visas électroniques ont été déposées, dont 540 express. 2.385 visas ont été accordés, 795 sont en attente de compléments de dossiers et 445 sont en cours d’examen, dont 2 express. 58 demandes ont été rejetées ». Et Baitas d’ajouter, qu’Israël figurait en tête des pays demandeurs. Le Maroc, à titre de rappel, a lancé depuis le 10 juillet dernier la procédure d’octroi du « eVisa », pour faciliter l’accès au visa aux ressortissants étrangers soumis à cette formalité. Dans un premier temps, les citoyens de 49 pays sont éligibles à ce visa électronique pour se rendre au Maroc, selon un communiqué du ministère des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.

Ce nouveau visa a une durée de validité allant jusqu’à 180 jours, à compter de la date d’émission. Une fois au Maroc, le voyageur peut effectuer des séjours de 30 jours, tout en ayant la possibilité de rentrer et sortir du territoire marocain, selon la durée de validité du visa. Le eVisa marocain est destiné aux ressortissants étrangers soumis à l’obligation de visa marocain, résidant légalement ou qui détiennent un titre de résidence ou de séjour dans l’Union européenne, Royaume-Uni, Suisse, Etats-Unis, Canada, Australie, Nouvelle-Zélande et Japon. Les ressortissants israéliens et thaïlandais font également partie de la liste des bénéficiaires du visa électronique marocain.

La procédure du e-visa consiste, entre autres, en l’insertion de justificatifs de voyage et le paiement des frais consulaires. Le délai de traitement administratif du dossier ne peut excéder cinq jours ouvrables.

Le demandeur de visa doit détenir les pièces suivantes : un passeport valable pour au moins six mois, un certificat attestant que la personne a été vaccinée (Covid-19), les bulletins de salaire des 3 derniers mois, une réservation de vol et d’hôtel et deux photos d’identité.

Pour les demandeurs de visa mariés à un Marocain, ils doivent déposer un justificatif de mariage et leur Carte d’Identité Nationale (CIN) ou le passeport marocain de leur conjoint. Pour les étrangers vivant en Israël, une carte de résident est exigée.

Source : Hespress

Partager :