Partager :

La semaine dernière, Ada startup torontoise d’intelligence artificielle, a annoncé l’ouverture de son bureau en Israël, où elle recrutera des équipes d’apprentissage automatique, d’ingénierie et de produits pour continuer à développer les systèmes d’IA conversationnelle qui alimentent sa plateforme d’interaction automatisée avec les marques.

« La motivation d’ouvrir le centre d’apprentissage automatique en Israël découle du bassin de talents qui s’y trouve en IA conversationnelle et en apprentissage automatique. » a déclaré Yochai Konig, vice-président de l’apprentissage automatique chez Ada.

Ada a également récemment recruté Mike Gozzo, de Smooch.io, basé à Montréal, pour diriger ses équipes de produits en tant que directeur général. Chez Smooch, Gozzo a occupé les postes de directeur de la technologie et de chef des produits.

Smooch a été acquis par Zendesk en mai 2019, où Gozzo a occupé le poste de vice-président senior du produit. En 2011, il a fondé sa première entreprise Appifier, qui a ensuite été vendue en 2013. En 2012, la Fondation Claudine et Stephen Bronfman a désigné Gozzo comme l’un des 25 meilleurs entrepreneurs émergents du Québec.

Dans son nouveau rôle chez Ada, Gozzo relèvera du PDG et cofondateur d’Ada, Mike Murchison, car Gozzo supervise tous les développements de produits et de conception de l’entreprise.

L’arrivée du nouveau centre d’apprentissage automatique et du directeur général d’Ada marque les derniers efforts d’expansion de la société, qui a atteint le statut de licorne l’année dernière grâce à un tour de table de 130 millions de dollars. La startup a également levé 63,7 millions de dollars canadiens en financement de série B, 19 millions de dollars en série A et 2,5 millions de dollars en financement de démarrage.

Selon la startup, c’est la croissance du marché israélien de l’IA qui a incité Ada à s’implanter dans le pays. L’année dernière, six entreprises basées en Israël ont figuré dans la liste annuelle AI 100 de CB Insights, ce qui la place au même niveau que le Canada – également connu mondialement pour son espace IA – puisque CB Insights a nommé cinq startups canadiennes dans sa liste de 2021. En 2022, quatre startups israéliennes figurent sur la liste, contre cinq pour le Canada.

Konig a également cité des entreprises israéliennes telles que Gong, LivePerson, Nice, Verint et Amdocs comme les principaux acteurs de l’espace IA du pays, en plus de Google et Meta qui ont établi des centres de R&D en Israël.

Fondée en 2016, Ada propose un chatbot basé sur l’IA conçu pour permettre aux équipes de support client de fournir des réponses automatisées aux demandes et questions des clients entrants.

Source : Betakit & Israël Valley

 

Partager :