Partager :

Le Saviez-Vous? Le conseil d’administration de la compagnie aérienne israélienne a nommé en 2022 Dina Ben Tal Ganancia au poste de PDG. Depuis sa création en 1948, elle est la première femme à la tête de la compagnie aérienne.

Dina Ben Tal Ganancia était jusqu’à présent vice-présidente des affaires commerciales et industrielles d’El Al. Elle succède désormais à Avigal Soreq, qui occupait le poste de PDG depuis novembre 2020. A l’origine, Dina Ben Tal Ganancia a travaillé pour la compagnie aérienne en tant que consultante externe, mais cela fait maintenant 14 ans qu’elle a rejoint l’entreprise en tant qu’employée. (abouttravel.ch)

FIN DE GREVE. La compagnie aérienne israélienne El Al a signé dimanche un accord avec les pilotes pour rétablir leurs salaires à leurs niveaux d’avant la pandémie, d’ici le début de l’année prochaine.

Cet accord met fin à un conflit de travail de plusieurs mois qui a causé des perturbations quotidiennes des vols.

Les parties en conflit ont salué l’accord qui sera valable jusqu’en 2025. Arnon Bar-David, président de la fédération du travail de la Histadrout, a exprimé sa confiance dans le fait « que l’accord ramènera El Al à la croissance » après les années difficiles liées à la pandémie .

Les pilotes, qui exigeaient des augmentations de salaire conformément à un accord passé en 2017, ont fait pression sur leur direction notamment en se portant malades, ce qui a entraîné l’annulation quotidienne de plusieurs vols.

El Al avait réclamé une injonction judiciaire pour obliger les pilotes à venir travailler en juin, mais le tribunal du travail de Tel-Aviv avait rejeté la requête, invitant les deux parties à reprendre les négociations.

En plus de l’augmentation de salaire, l’accord prévoit que les pilotes s’engagent à suivre une formation pour piloter les Boeing 777 de la compagnie aérienne, cloués au sol depuis 2020, afin de desservir les vols long-courriers prévus plus tard cet été.

Si ces appareils ne sont pas remis en service, El Al sera contraint d’annuler plusieurs lignes et de verser des millions d’indemnités aux clients.

Le transporteur national israélien embauchera également des pilotes supplémentaires, en donnant la préférence à ceux qui ont été licenciés avant la pandémie.

La PDG d’El Al, Dina Ben-Tal Ganancia, a félicité les dirigeants syndicaux et les pilotes pour avoir conclu l’accord, et s’est engagée à relever les défis auxquels la compagnie aérienne est confrontée.

« Bien que le taux d’annulations de vols d’El Al soit faible par rapport aux compagnies internationales, nous nous efforcerons toujours de réduire au minimum la portée des annulations », a-t-elle souligné.

Ran Alkabetz, président du comité des pilotes d’El Al, a remercié la PDG d’avoir « choisi de mettre fin au différend à l’amiable » et l’a félicitée d’avoir pris les décisions nécessaires pour assurer la croissance de l’entreprise.

Partager :