Partager :

La dernière édition du radar des start-up françaises de la cybersécurité, réalisée par le cabinet Wavestone et le Hub de Bpifrance, révèle que les pépites françaises ont levé 630 millions d’euros entre juin 2020 et juin 2021. C’est un signe formidable de vitalité qui ressemble à ce que les israéliens ont vécu il y a quelques années.

Pour qu’elles puissent rivaliser avec leurs équivalentes israéliennes et américaines une structuration du marché européen et un rapprochement avec le monde de la recherche seront nécessaires.

Les start-up françaises de la cybersécurité ne connaissent pas la crise.

Malgré le contexte économique désastreux et une inflation record, elles continuent d’afficher une santé éclatante, portées par les investissements toujours plus conséquents des entreprises désirant se protéger contre les menaces numériques.

Dévoilé mercredi 15 juin à l’occasion du salon VivaTech, l’état des lieux annuel effectué par le cabinet Wavestone et le Hub de Bpifrance témoigne du dynamisme du secteur.

IsraelValley et usinenouvelle.com

Partager :