Partager :

La route 90 qui traverse le pays du nord au sud le long de la frontière avec la Jordanie a aussi été baptisée,  « la route sanglante ».

En effet, de très nombreux et très graves accidents s’y sont produits notamment en raison de ses caractéristiques puisque cette route, la plus longue du pays, est une deux voies, sans barrière de séparation.

En vingt ans, plus de 80 personnes ont trouvé la mort sur la 90. Entre 2003 et 2018, 2250 accidents de la circulation se sont produits sur cette route faisant plus de 6450 blessés dont 700 graves.

Au mois de mai dernier, deux enfants de 13 et 4 ans ont été tués et le nombre de drames qui se sont déroulés sur cette route oblige les autorités à enfin intervenir.

Le ministre des Finances, Avigdor Liberman, et la ministre des Transports, Merav Mihaeli, ont annoncé hier une enveloppe budgétaire de 110 millions de shekels pour réaménager la route 90 avec, entre autres, l’aménagement d’espaces d’arrêt, la mise en place d’un éclairage et de voies de dépassement.

Ces 110 millions s’ajoutent aux 300 millions de shekels déjà alloués pour des travaux de grande envergure sur cette route.

Les solutions proposées par ce plan de réaménagement devraient être prêtes déjà à la mi-2023, ce qui permettra sans aucun doute, de sauver des vies.

//lphinfo.com

Partager :