Partager :

Le juge Khaled Kabub est devenu en Mai le premier musulman nommé à la Cour suprême d’Israël, la plus haute autorité judiciaire du pays.

M. Kabub entre en fonction aux côtés de quelque 80 autres juges qui ont prêté serment à divers postes de la Cour.

Âgé de 64 ans, M. Kabub succède à Neal Hendel, qui prend sa retraite.

Par le passé, des juges arabes chrétiens ont été nommés à la Cour suprême. Le seul musulman à y avoir siégé avait assuré un intérim en 1999.

Khaled Kabub, natif de Jaffa, dans le centre du pays, avait été pressenti en 2017 pour ce poste, sans être nommé.

La Cour suprême israélienne est appelée à trancher des questions touchant à la société, l’économie ou au conflit israélo-palestinien.

Elle agit à la fois en tant qu’instance ultime pour le pénal et le civil, et comme garante de la constitutionnalité des lois et de la conformité des décisions gouvernementales.

Partager :