Partager :

Le juge José Luis Calama se rendra en Israël pour interroger Shalev Hulio, actuel PDG de NSO, dans le cadre d’une commission rogatoire pour enquêter sur l’espionnage de personnalités politiques dans le pays, a indiqué mardi un tribunal dans un communiqué.

Le tribunal a déclaré que José Luis Calama a décidé de diriger une commission judiciaire qui se rendra en Israël pour « recueillir le témoignage du PDG de l’entreprise qui commercialise le programme Pegasus ».

Le tribunal n’a pas encore précisé la date du voyage du juge.

« NSO opère dans un cadre juridique strict », a rappelé un porte-parole de la société Interrogé par l’Associated Press.

L’information a été rendue publique après que le juge ait révélé l’affaire concernant le piratage des téléphones portables du Premier ministre espagnol Pedro Sánchez et des ministres espagnols de la Défense et de l’Intérieur en mai et juin 2021.

La cyberattaque a coïncidé avec une rupture diplomatique entre l’Espagne et le Maroc. Mais le gouvernement espagnol, qui a porté l’affaire devant la justice après avoir découvert les piratages le mois dernier, a affirmé que les piratages provenaient d’une puissance « extérieure ».

NSO soutient qu’elle ne vend son logiciel espion Pegasus qu’aux gouvernements à des fins de sécurité.

Pegasus a été lié au piratage d’autres dirigeants et militants politiques dans d’autres pays.

NSO a nié avoir joué un rôle quelconque dans cette utilisation abusive apparente de sa technologie qui a été mise en lumière grâce au travail des groupes de défense des droits numériques qui inspectent les téléphones individuels.

Le juge Calama a également cité le ministre espagnol de la présidence, Félix Bolaños, pour répondre à des questions le 5 juillet.

i24News.

Partager :