Partager :

L’organe du ministère de la Défense qui autorise la construction en Cisjordanie a donné son feu vert aux plans de 4.427 logements dans les implantations.

Les 25 plans inscrits au registre ont tous été soumis au sous-comité de planification de l’administration civile, et plus de la moitié des maisons ont reçu l’approbation finale pour leur construction.

Si certains des projets concernent des implantations situées près de la ligne verte, d’autres plans approuvés concernent des localités situées au cœur de la Judée-Samarie. Il s’agit notamment d’un projet de 56 logements à Negohot, qui a franchi la première étape de planification connue sous le nom de dépôt, et d’un projet de 534 logements à Shevut Rachel, qui a franchi l’étape de planification finale.

Outre l’ajout de milliers de nouveaux logements, les plans légalisent rétroactivement les avant-postes de Mitzpeh Dani et Oz V’gaon. Le premier est un quartier de l’implantation de Ma’aleh Michmash, au cœur de la Cisjordanie, et le second est une réserve naturelle et un centre éducatif qui ont été construits à la suite de l’enlèvement et du meurtre des adolescents israéliens Gil-ad Shaer, Eyal Yifrach et Naftali Fraenkel lors d’une attaque terroriste à l’été 2014.

Dans un tweet de célébration répondant à l’approbation de Mitzpeh Dani, la ministre de l’Intérieur Ayelet Shaked a évoqué un « jour de fête ».

Le député Mossi Raz, du parti de gauche Meretz de la coalition, a dénoncé l’approbation des plans en qualifiant ces logements de « 4 000 pas en arrière par rapport à la paix, la sécurité, la moralité et la justice. »

Par ailleurs, le ministère de la Défense va avancer les projets de construction de quelque 1.000 habitations palestiniennes en Cisjordanie, a déclaré jeudi un responsable israélien au Times of Israel.

Les nouvelles habitations seront situées dans la zone C où Israël maintient un contrôle civil, et où vivent environ 330.000 Palestiniens et 450.000 Israéliens.

Il s’agira de l’un des premiers projets de construction à destination des Palestiniens, après plus d’une décennie au cours de laquelle quelques dizaines seulement de permis ont été approuvés.

En octobre dernier, le sous-comité de planification du ministère de la Défense avait donné son feu vert à six projets représentant 1.300 logements pour les Palestiniens dans la zone C, mais la plupart de ces constructions existaient déjà.

i24Nnews. ר

Partager :