Partager :

La banque de sang nationale la plus sécurisée au monde a ouvert ses portes en Israël, les zones les plus importantes étant protégées dans une structure souterraine – contre le terrorisme, les attaques chimiques et biologiques, et les tremblements de terre.

Il aura fallu quatre ans et quelque 11 000 tonnes d’acier pour achever le Centre national du sang Marcus du Magen David Adom, un projet à hauteur de 135 millions de dollars. Le principe directeur est que l’approvisionnement en sang du pays est un « atout stratégique » qui peut sauver de nombreuses vies en cas d’urgence et qui, à ce titre, doit être protégé.

« Nous avons visité de nombreuses banques de sang dans le monde lors de la planification, et nous avons constaté qu’il n’y avait tout simplement aucun autre pays disposant d’une installation comme celle-ci, avec un tel niveau de protection de l’approvisionnement national en sang », a déclaré au Times of Israel Moshe Noyovich, l’ingénieur qui a supervisé le projet et un haut responsable des Amis américains du Magen David Adom, qui l’a financé.

« Nous avons construit une installation révolutionnaire en matière de protection du sang, ce qui est important car il s’agit d’un atout stratégique », a-t-il ajouté.

Le président Isaac Herzog, le ministre de la Santé Nitzan Horowitz et d’autres dignitaires ont assisté à la cérémonie d’inauguration de l’installation à Ramla, dans le centre d’Israël, lundi. Il traitera et stockera la quasi-totalité des dons de sang d’Israël, tant pour les civils que pour les militaires, dès sa mise en service complète au cours de l’été.

Le complexe remplacera les installations actuelles de Ramat Gan, qui ont été construites dans les années 1980 et où la capacité de stockage n’est plus suffisante pour la quantité de dons nécessaires à la population croissante d’Israël.

Times of Israel.

Partager :