Le Maire de Tel-Aviv acceptera t-il un Musée LGBT, comme à Londres?

Par |2022-05-08T08:07:24+02:008 Mai 2022|Catégories : CULTURE|
Partager :

Après des années de gestation, Queer Britain a ouvert ses portes cette semaine dans le quartier de King’s Cross, dans le nord de Londres. Ce musée gratuit, le premier du genre au Royaume-Uni, “comprend quatre galeries, des espaces éducatifs, des ateliers, et une boutique”, précise le site The Art Newspaper. Son inauguration coïncide avec la célébration des 50 ans de la première Gay Pride londonienne et couronne “des années d’efforts” de ses promoteurs, observe NBC News.

Sachant que la ville de Tel-Aviv fait une promotion d’enfer destinée aux Gays et LGBT, il est fort à parier que des initiatives seront lancées dans la capitale économique d’Israël. Bientôt un musée LGBT sur Dizengoff? Les paris sont lancés…

LE PLUS. SELON LE COURRIER INTERNATIONAL. “Il y a eu plusieurs tentatives d’ouvrir des musées comme celui-ci auparavant, mais je pense que le paysage culturel et le militantisme n’étaient pas encore tout à fait mûrs”, explique Joseph Galliano, fondateur et directeur du musée. “C’est aussi un travail de longue haleine, qui exige un engagement quotidien pour que ça marche, et cela fait cinq ans que je m’y consacre”, ajoute-t-il.

Avant la présentation d’une grande exposition à l’été, qui mêlera de multiples formes d’expression artistique au sein de la communauté queer, le musée présente une sélection de photographies explorant l’histoire et la diversité de la communauté LGBTQ + britannique, de l’époque victorienne à nos jours.

“Cette exposition temporaire servira d’introduction à Queer Britain et à sa mission, en présentant des œuvres de la collection du musée, aux côtés d’œuvres déjà exposées lors de précédentes expositions”, explique NBC News.

Alors que les États-Unis travaillent à leur propre musée national LGBTQ, dont l’ouverture est prévue à New York en 2024, Jospeh Galliano veut croire que “nous vivons une époque où l’histoire et la culture queer sont explorées et respectées comme jamais auparavant, même par des gens qui ne se considèrent pas LGBTQ”.

Partager :

Partager cet article, Choisissez votre plateforme !

Aller en haut