Partager :

L’université Ben-Gourion du Néguev (BGU) et le centre médical Soroka ont annoncé une collaboration stratégique pour le développement de nouvelles technologies dans le domaine de la bio-convergence (un domaine qui combine la biologie avec les technologies informatiques et l’ingénierie). Les projets sélectionnés dans le cadre de cette collaboration seront financés par le fonds philanthropique britannique Rosetrees Trust.

BGN Technologies, la société de transfert de technologie de BGU, accompagnera les projets dès leur lancement dans divers aspects de la commercialisation, notamment la protection de la propriété intellectuelle et les activités de développement commercial.

Cette collaboration est annoncée avant Biomed Israel 2022, la principale conférence internationale sur les sciences de la vie et les technologies de la santé en Israël, qui se tiendra du 10 au 12 mai 2022 à l’hôtel David InterContinental de Tel Aviv, en Israël.

Le professeur Raz Jelinek, vice-président et doyen de la recherche et du développement de la BGU, a déclaré : « La collaboration entre le professeur Alfonta et le docteur Staretz-Chacham est un excellent exemple des percées dans le domaine de la bio-convergence qui peuvent être réalisées en unissant les forces d’une université de premier plan et d’un centre médical de premier plan. La BGU se distingue dans le paysage universitaire israélien par son intégration unique de l’ingénierie et de la biopharmacie. Il est tout à fait naturel que nous combinions nos forces en matière d’ingénierie avec l’école de médecine et avec le centre médical de pointe adjacent, Soroka. La synergie des forces et des talents peut aider à développer des solutions révolutionnaires dans le domaine de la bio-convergence, qui vise à relever les défis importants du système de santé mondial et de l’industrie biopharmaceutique. »

La collaboration entre les deux institutions s’aligne sur la vision de l’Autorité israélienne de l’innovation, et combine l’excellence des chercheurs de la BGU dans les différents domaines de l’ingénierie, notamment l’intelligence artificielle, l’apprentissage automatique et le big data, ainsi que dans les sciences de la vie, avec les connaissances et l’expérience de classe mondiale des médecins de Soroka. Une équipe conjointe des deux instituts a cartographié les besoins médicaux quotidiens de Soroka d’une part, et les défis actuels des industries pharma et HealthTech d’autre part. En réponse à ces besoins et à ces défis, la collaboration met au point des projets de bio-convergence appliqués ayant un fort potentiel de commercialisation future. Ces projets associent des équipes de recherche en ingénierie, biologie et médecine de la BGU à des cliniciens de Soroka.

Josh Peleg, PDG de BGN Technologies, a déclaré : « Outre la synergie entre les disciplines et les forces des deux institutions, qui conduit à l’innovation dans le domaine de la bio-convergence, cette collaboration unique met également l’accent sur les technologies applicables. La première étape consiste à recenser les besoins de la médecine actuelle, tant dans les hôpitaux que dans l’industrie biopharmaceutique, après quoi nous nous tournons vers les chercheurs afin de trouver une solution au problème. L’implication de BGN Technologies dès les premières étapes de la sélection des projets permettra de maximiser la faisabilité commerciale des inventions financées. En outre, nous accompagnerons chaque projet en termes de développement commercial et de protection de la propriété intellectuelle. Notre rôle est de combler le fossé existant entre le monde universitaire et l’industrie ».

La bio-convergence est une combinaison multidisciplinaire de biologie, d’ingénierie, d’électronique, d’intelligence artificielle, de biologie computationnelle, de physique, de nanotechnologie, de science des matériaux et de génie génétique. La synergie entre la biologie et l’ingénierie est considérée aujourd’hui comme l’avant-garde de la science et du développement médical.

L’Autorité israélienne de l’innovation se fait le champion de la bio-convergence en accordant des subventions qui permettront la croissance de ce domaine en Israël et la création d’une industrie compétitive à forte valeur économique et d’importance internationale.

Source : Spoke & Israël Valley

 

Partager :