Partager :

Le taux de chômage d’Israël a légèrement baissé à 4,4% en avril contre 4,8% en mars, soit le taux le plus bas depuis le début de la pandémie de Covid-19 en 2020, selon les données publiées par le Bureau central des statistiques (CBS).

Le taux global comprend les personnes qui ont été licenciées ou dont le lieu de travail a fermé depuis mars 2020 en raison de la pandémie, ainsi que les personnes en congé sans solde qui prévoient de retourner sur leur lieu de travail.

Le taux de chômage, à l’exclusion des personnes touchées par la pandémie, s’est établi à 2,9% en avril, ce qui est bien inférieur aux niveaux d’avant la pandémie, qui étaient d’environ 3,5%, soit le taux le plus bas depuis 50 ans.

Au total, 186.100 Israéliens ne travaillaient pas en avril, selon les chiffres du CBS, contre 227.200 en mars. Avant la pandémie, on estimait à 150.000 le nombre d’Israéliens sans emploi.

Après une baisse à la fin du mois de janvier, le salaire moyen a rebondi en février pour atteindre 12.052 shekels (soit 3408 euros), soit un niveau similaire aux données publiées à la fin de l’année 2021, selon un rapport distinct du CBS.

i24News.

Partager :