Partager :

La plupart des Israéliens ont commencé à connaître la marque chinoise Geely depuis le lancement de Geometry C EV en novembre 2021. Avec un look fringant et des prix abordables, Geometry C a rapidement atteint une forte part de marché ici, devenant le gagnant de la catégorie « Meilleur achat de l’année » pour 2022 désigné par le principal magazine automobile israélien Auto.

Geely est un bon exemple des VE chinois présents sur le marché israélien ces dernières années dans le cadre d’une vision verte ambitieuse du pays.

Selon un plan initié par le ministère israélien de l’Énergie en 2018, l’importation de véhicules alimentés par des carburants polluants sera interdite à partir de 2030, ce qui fait des VE un choix irremplaçable pour le public.

« Le plan affecte le bien-être de tous, et ne devrait pas être retardé », peut-on lire dans un communiqué du ministère à propos de ce plan et pour encourager l’importation et l’achat de VE, le gouvernement israélien a proposé des incitations fiscales et l’immatriculation gratuite des VE. Jusqu’en 2023, Israël prévoit de taxer les VE à un taux nettement inférieur de 10 %, contre 83 % pour les véhicules ordinaires.

En outre, un total de 30 millions de nouveaux shekels (9,11 millions de dollars américains) a été alloué à l’infrastructure publique de recharge des VE dans tout le pays.

La plupart des consommateurs israéliens appartiennent à la classe moyenne et apprécient les avantages en termes de prix. Nous avons des fabricants de VE européens, mais ils sont plus chers, et les VE chinois ont un bon rapport qualité-prix.

Pendant une longue période, les constructeurs automobiles japonais et coréens ont dominé le marché israélien, mais aujourd’hui, les constructeurs chinois tentent de dépasser leurs concurrents traditionnels en changeant de voie dans la course aux VE.

« En termes de véhicules à carburant, les Israéliens sont plus familiers avec les voitures non chinoises, mais dans le domaine des VE, personne ne possède l’expérience de la Chine », a souligné M. Yablon.

Outre Geely, le véhicule électrique chinois Hongqi a également fait la une de certains médias israéliens et attiré l’attention des acheteurs.

Le constructeur automobile chinois FAW Car a commencé à vendre son Hongqi E-HS9 EV en Israël en avril, offrant au marché un nouveau choix avec une longue autonomie de 510 km et une batterie de 99 kWh.

Certains importateurs de voitures israéliens sont en pourparlers avec divers constructeurs automobiles chinois pour introduire et vendre leurs véhicules électriques et maintenant les marques chinoises ont maintenant un pied solide sur le marché israélien et le potentiel est incroyable.

Source : Xinhua & Israël Valley

Partager :