Partager :

Remilk, l’innovateur en technologie alimentaire qui réimagine les produits laitiers, a annoncé qu’il allait construire la plus grande installation de fermentation de précision au monde sur un terrain de plus de 750 000 pieds carrés nouvellement acquis dans le cadre du projet Symbiosis, un écosystème industriel durable pionnier, à Kalundborg, au Danemark.

Cette nouvelle étape majeure démontre le leadership continu de Remilk dans une catégorie qui se développe rapidement, en offrant aux consommateurs des produits laitiers sans animaux identiques à leurs homologues traditionnels, mais sans lactose, cholestérol ni hormones, ce qui permet de rompre la dépendance de la chaîne d’approvisionnement en produits laitiers vis-à-vis des animaux.

« Remilk s’est engagé à réinventer notre industrie laitière de manière bienveillante et durable. Éliminer le besoin d’animaux dans notre système alimentaire est le seul moyen de répondre à la demande croissante de notre monde sans le détruire dans le processus », a déclaré Aviv Wolff, PDG et fondateur de Remilk. « Nous avons l’intention d’augmenter massivement nos capacités de production pour fabriquer des produits laitiers nutritifs, délicieux et abordables qui enverront les vaches à la retraite anticipée. »

Le projet Symbiosis de Kalundborg est un écosystème industriel pionnier aux résultats économiques et environnementaux transformationnels. Au sein du réseau, les sous-produits d’une entreprise deviennent des ressources pour une autre. Actuellement, Symbiosis est un effort de collaboration impliquant plus d’une douzaine d’entreprises publiques et privées visionnaires, dont des géants de l’industrie tels que Novozymes, Novo Nordisk et Chr. Hansen. Dans sa nouvelle installation, Remilk produira des protéines laitières non animales destinées à être utilisées dans des produits tels que le fromage, le yaourt et la crème glacée, dans des volumes équivalents à ceux produits par 50 000 vaches chaque année.

« Nous ne nous contentons pas de rêver grand, nous tenons notre promesse de réduire considérablement l’impact dévastateur de l’industrie alimentaire sur notre planète », a poursuivi M. Wolff. « Mettre fin au rôle historique des animaux comme fournisseurs de nourriture pour l’humanité est l’une des mesures les plus puissantes que nous puissions prendre pour réduire notre impact sur cette planète. »

Après une recherche approfondie, la société a choisi Kalundborg, au Danemark, comme site pour sa première installation de fermentation à grande échelle, en raison de l’avantage stratégique du lieu et de son approche puissante de la durabilité industrielle, ainsi que de l’accès à un vaste réservoir de talents locaux et de la coopération et du soutien stratégiques de la ville et du gouvernement danois.

« La municipalité de Kalundborg se réjouit d’accueillir l’entreprise internationale Remilk. Le profil de l’entreprise s’inscrit parfaitement dans notre profil de durabilité et avec les autres participants de la Cité de la Biotech », a déclaré le maire Martin Damm. « Lorsque l’usine de Remilk pour la production de produits laitiers non animaux sera terminée, elle sera également la plus grande installation de fermentation de précision au monde. Je considère le choix de la municipalité de Kalundborg par Remilk comme une adhésion à notre engagement en faveur de la durabilité, de la haute technologie et de l’éducation, ainsi qu’à notre capacité à entamer un dialogue constructif avec nos parties prenantes. »

Le Danemark est un leader mondial dans ses efforts et ses réalisations en matière de durabilité. Si l’on considère la consommation totale d’électricité, environ 80 % du mélange énergétique du réseau provient de sources d’énergie verte, notamment l’énergie éolienne, solaire et hydraulique. Le Danemark s’est fixé l’objectif ambitieux de rendre l’ensemble de son système électrique indépendant des combustibles fossiles d’ici 2027, comme l’a décidé le parlement danois.

Source : Foodnavigator & Israël Valley

Partager :