Partager :

Il y a deux ans, au beau milieu de la pandémie, l’entrepreneur israélo-américain Avi Moskowitz et son équipe de BeerBazaar, une brasserie artisanale possédant cinq sites en Israël, se sont efforcés de trouver une solution logistique pour livrer leurs produits à l’échelle nationale. Ils se sont donc associés à des centaines de détaillants de produits physiques dans le monde entier.

Ils ont été contraints de procéder à des expéditions, des envois et des livraisons de dernière minute pour maintenir leurs opérations au milieu de l’une des pires crises sanitaires du monde. En mars 2020, BeerBazaar a été submergé par les commandes qui ont commencé à arriver en masse chaque jour.

Aussi, son patron, M. Moskowitz a créé PrettyDamnQuick (PDQ), une plateforme de gestion du paiement à la livraison pour les petites entreprises .

« Les PME [petites et moyennes entreprises] n’ont pas les mêmes opportunités que les grandes. Et nous parlons d’un point sensible. Le marché est vaste, et notre part est constituée de PME, car nous connaissons cette souffrance, nous étions à leur place [avec BeerBazaar]. Ce sont les personnes qui se lèvent le matin et veulent gérer leur entreprise pour faire vivre leur famille. Nous voulons aider », a commenté M. Moskowitz.

En regardant les opérations derrière Amazon, l’entrepreneur a ajouté : « Cela semble magique parce qu’ils ont dépensé des milliards de dollars pour offrir cette expérience [transparente]. La livraison est au cœur de l’expérience client ».

Le logiciel de PDQ est relié à des plateformes de commerce électronique et comprend un certain nombre de fonctionnalités. Il s’agit notamment des délais d’arrivée des commandes en fonction du lieu, de la taille du panier, de la fidélité des clients et d’autres facteurs. Elle propose plusieurs types de livraison, différents services et transporteurs, des options de logistique tierce qui externalisent la distribution, l’entreposage et la réalisation, l’enlèvement en magasin et la livraison finale.

« Notre slogan est « une logistique super simple ». Il s’agit d’un système destiné aux entrepreneurs et aux propriétaires d’entreprises, et non aux responsables des opérations. N’importe qui peut l’utiliser et être opérationnel en un rien de temps », a ajouté M. Moskowitz.

PDQ vise en priorité les États-Unis, mais prévoit de s’implanter à New York, ville natale du créateur. Aujourd’hui, la société est et compte 30 employés, chiffre qui pourrait doubler dans les prochains mois.

Source : Aurora à Israël Valley

 

Partager :