Partager :

L’un des hommes les plus riches d’Israël, l’industriel Eitan Wertheimer, est décédé lundi après une longue bataille contre le cancer. Il avait 70 ans.

Pendant près de quatre décennies, Wertheimer a été un leader de l’industrie israélienne après avoir repris l’entreprise familiale de fabrication d’outils Iscar de son père, l’entrepreneur Stef Wertheimer. En 2006, Wertheimer avait vendu l’entreprise familiale, l’un des plus grands rachats de l’histoire d’Israël.

Né et élevé dans la ville de Nahariya, dans le nord du pays, Wertheimer a fait son service militaire dans l’armée israélienne, puis a brièvement travaillé sur une ligne de montage chez Iscar. Après une absence de courte durée, il est retourné dans l’entreprise familiale à la demande de son père. En 1995, suite à un grave accident de voiture de son père, Wertheimer est devenu PDG d’Iscar.

Wertheimer a dirigé la transformation d’Iscar en une entreprise de découpe d’outils de précision. L’entreprise a attiré l’attention du milliardaire américain Warren Buffet, qui est devenu actionnaire majoritaire d’Iscar en 2006 en déboursant 4 milliards de dollars.

En 2014, Wertheimer a vendu la filiale Iscar Blades Technology à la société américaine Pratt and Whitney. La fortune de la famille a atteint un montant estimé à 7 milliards de dollars, ce qui en fait l’une des plus grandes d’Israël.

Philanthrope, Wertheimer était un ardent défenseur des entreprises et des initiatives de paix israélo-palestiniennes. Il a fondé le collège Erez dans la ville de Shlomi, dans le nord du pays. Son père avait fondé l’école expérimentale du parc industriel de Tefen.

M. Wertheimer laisse derrière lui son père âgé de 96 ans, sa femme Ariela et ses cinq enfants. L’une de ses filles, Maya Wertheimer, une actrice et animatrice à la télévision israélienne, est mariée avec Asaf Zamir, le consul-général d’Israël à New York.

Times of Israël

 

Partager :