Partager :

Israël a décidé de reporter d’un mois supplémentaire l’assouplissement des restrictions coronavirus, déplaçant la date d’expiration au 1er mai au lieu du 1er avril initialement convenu. Le Premier ministre Naftali Bennett et le ministre de la Santé Nitzan Horowitz ont tenu ce jeudi une consultation avec les chefs des prestataires de soins de santé israéliens et de nombreux autres organismes gouvernementaux concernés concernant la récente augmentation des cas de Covid-19 et la propagation du variant BA.2.

Bennett a accepté le report du ministère de la Santé de rétrograder la politique Covid-19 d’Israël à un « entre les vagues » du 1er avril au 1er mai.  Au lieu de cela, Bennett a pris la décision de conserver les centres de commandement du Home Front Command et du ministère de la Santé, les réglementations coronavirus dans les écoles et les municipalités et les efforts de test. Il s’agit notamment de la surveillance des eaux usées, de l’achat de kits de test d’antigène et de la fourniture de filtres à air aux écoles.

Les prestataires de soins de santé et l’agence de publicité du gouvernement ont présenté à Bennett un nouveau plan appelé « Celui qui sauve », basé sur le passage talmudique « quiconque sauve une vie, est considéré comme s’il avait sauvé un monde entier ». L’objectif du plan est d’augmenter la vaccination des personnes âgées de 60 ans et plus en incitant les prestataires de soins de santé à atteindre un nombre plus élevé, en envoyant des SMS, une campagne grand public et sur les réseaux sociaux, etc.

Gabriel Attal

Radio J.

Partager :