Partager :

Le nouvel ambassadeur américain en Israël dénonce les implantations, et les constructions israéliennes dans l’Est de Jérusalem

Un volte-face par rapport à son prédécesseur, David Friedman, durant l’administration Trump qui, lui, soutenait les implantations. Thomas Nides est revenu à une position diplomatique plus traditionnelle, et soutien la solution au conflit au Proche-Orient à deux états.

Si pour Thomas Nides, Jérusalem est bien la capitale israélienne, son statut définitif doit être convenu entre les deux parties, soit les israéliens et les palestiniens. Il s’oppose à la construction de 3500 unités de logement dans la région de Maalé Adoumim. Il considère que ces constructions empêcheraient la continuité territoriale du futur Etat palestinien. Durant un entretien en visio-conférence avec des membres du mouvement israélien « La Paix Maintenant », il a affirmé à propos des implantations : « C’est scandaleux et ça m’énerve, mais je mentirais si je disais que nous pouvons empêcher la construction de chaque maison. Nous ne pouvons pas tout arrêter ».

Le président du conseil de Yesha (conseil des implantations juives en Judée-Samarie) a dénoncé les propos de l’ambassadeur : « La Judée Samarie est le berceau du Peuple Juif et le restera. »

De son côté, l’ambassadeur américain en Israël a aussi condamné les salaires que l’Autorité Palestinienne verse aux terroristes et a affirmé tout à fait légitime le fait de ne pas soutenir le côté palestinien pour autant, puisqu’il paie un salaire à des personnes qui ont tué des Juifs. Thomas Nides a dit que les Etats-Unis travaillent en coopération avec le premier ministre israélien Naftali Bennett et celui de la défense Benny Gantz pour trouver le moyen de stopper ces rémunérations.

Radio J

Partager :