Serguei Lavrov parle de Emmanuel Macron « qui ne se couche pas devant les USA ».

Par |2022-03-19T11:18:29+01:00mars 19th, 2022|Catégories : EDITORIAL|
Partager :

GUERRE UKRAINE-RUSSIE. Le chef de la diplomatie russe ne semble pas en vouloir aux Français. En Israël, les propos de Sergueï Lavrov sur le Président français Emmanuel Macron, qui va rencontrer ce dimanche le Président israélien Isaac Herzog à Toulouse, ont été vraiment entendus.

Selon Courrier International : « Pour Sergueï Lavrov, c’est clair, Emmanuel Macron sort du lot. À ses yeux, et malgré la détermination française dans l’application des sanctions contre la Russie, c’est le seul leader à ne pas se “coucher” devant les États-Unis.

“L’ordre mondial, fondé sur des règles écrites par les Etats-Unis, est déjà accepté en l’état par l’Europe. Finalement, il n’y a plus qu’Emmanuel Macron qui continue de rappeler la nécessité d’une autonomie stratégique pour l’Europe. Les autres pays de l’UE se sont déjà couchés”

Cette déclaration du chef de la diplomatie russe dans une interview au quotidien économique russe RBK est “atypique” estime le site conservateur russe Vzgliad. “Il n’est pas dans les habitudes de Lavrov et des diplomates russes de mettre ainsi en exergue une figure politique occidentale, surtout pour en parler positivement, a fortiori dans un contexte où elles mènent toutes apparemment la même guerre économique contre la Russie.”

Vzgliad concède que le ministre des Affaires étrangères russe puisse nourrir une “sympathie personnelle” pour le président français, qui “mène au reste une politique extérieure beaucoup plus diversifiée que celle qu’on aurait attendue d’un ‘homme des Rothschild’”.

Et de rappeler qu’Emmanuel Macron n’a pas attendu l’intervention russe en Ukraine pour souligner l’importance d’une “autonomie stratégique” de l’Europe par rapport aux États-Unis et que le “dialogue stratégique avec Moscou n’a[vait] pas d’alternative”.

Le titre trouve d’autres exemples indiquant que la France se distingue de l’Europe. “Si Ikea (suédois) a fermé ses magasins en Russie, Leroy Merlin reste ouvert”, relève-t-il. Il se réfère également aux informations du Figaro selon lesquelles Emmanuel Macron aurait rencontré, peu après l‘intervention russe en Urkaine, quinze grands entrepreneurs français pour les engager à ne pas quitter trop vite le marché russe.

Les entreprises françaises ne quittent pas la Russie.

Le tabloïd russe Moskovski Komsomolets a d’ailleurs relayé le 15 mars la déclaration de Geoffroy Roux de Bézieux, président du Medef, qui expliquait pourquoi Auchan et d’autres enseignes françaises restaient en Russie, puisque le gouvernement français ne leur avait pas recommandé de quitter le pays.

Vzgliad, en attendant, a trouvé son candidat à la présidentielle française :

La France possède les forces armées les plus puissantes de l’UE et c’est le seul pays à posséder l’arme nucléaire ainsi que des territoires stratégiques dans les trois océans. Cela peut justifier le leadership français d’une armée européenne unifiée, dont la création fait l’objet de discussions depuis longtemps mais qui rencontre toujours des obstacles, peut-être bien posés par les Américains. Si Macron est réélu ce printemps, il a promis de s’attaquer sérieusement à cette question.”

Ce qui, selon le site russe, ne manquera pas d’irriter au plus haut point Washington, pourtant habitué aux velléités d’indépendance historiques de la France. Alors en effet, pourquoi ne pas “distinguer Macron” comme le fait Lavrov, sachant qu’il est le seul à pouvoir un tant soit peu s’opposer aux États-Unis, et, “au nom de la fierté nationale française bien connue”, enfin s’imposer et “fissurer le bloc occidental”, conclut Vzgliad ». Laurence Habay (Courrier International)

Partager :

Partager cet article, Choisissez votre plateforme !

Aller en haut