Partager :

Selon un rapport publié cette semaine par le Good Food Institute Israel (GFI), le secteur des protéines alternatives – une partie de la très dynamique industrie des technologies alimentaires –, aurait augmenté d’environ 450 % en 2021 en Israël par rapport à l’année précédente.

Les startups israéliennes du secteur auraient par ailleurs levé quelque 623 millions de dollars.

Le Good Food Institute Israel est une organisation à but non lucratif dont le but est de promouvoir la recherche et l’innovation dans les technologies alimentaires.

L’écosystème des industries des technologies alimentaires est riche et comprend la nutrition, l’emballage, la sécurité alimentaire, les systèmes de transformation et les nouveaux ingrédients, en plus des protéines alternatives.

Les protéines alternatives rassemblent les substituts à base de plantes pour la viande, les produits laitiers et les œufs, les produits laitiers, viande et produits de la mer cultivés, les protéines d’insectes et enfin les produits et procédés de fermentation.

L’institut a estimé que les 623 millions de dollars levés en 2021 avaient représenté environ 12 % des levées de fonds du secteur dans le monde l’année dernière (5 milliards de dollars au total), au « deuxième [rang] après les États-Unis en ce qui concerne à la fois le montant des capitaux et le nombre d’entreprises actives dans l’écosystème ».

En outre, toujours en 2021, 70 % des investissements dans les entreprises israéliennes de technologie alimentaire sont allés à des startups de protéines alternatives, a déclaré GFI Israël.

Times of Israel.

Partager :