Partager :

Les actes antisémites ont augmenté de 400 % en février à New York, par rapport à la même période l’an dernier, selon des données publiées par le département de police de New York (NYPD), rapporte le Jewish Telegraphic Agency.

Selon le NYPD, il y a eu 56 crimes de haine contre des Juifs en février 2022, contre 11 en février 2021.

Beaucoup de ces incidents visaient la communauté ultra-orthodoxe, qui porte des signes distinctifs.

Un homme a notamment été agressé à Bed-Stuy le 7 février alors qu’il marchait dans la rue un jour de Shabbat.

De plus, des croix gammées ont été dessinées sur un bus scolaire d’une yeshiva à Brooklyn et un cabinet de dentiste dans le Queens ; à Manhattan, des insultes sur les Juifs ont été peintes à la bombe sur les murs de la salle à manger d’un restaurant israélien.

Lors d’un autre incident en février, un résident du Bronx, Frank Abrokwa, 37 ans, a été accusé d’avoir craché au visage d’un homme juif, de l’avoir traité de « putain de juif » et d’avoir menacé de le tuer.

L’année 2021 a été l’année où l’antisémitisme a le plus sévi dans le monde au cours de la dernière décennie, avec au moins 10 incidents en moyenne par jour, selon le rapport annuel sur l’antisémitisme publié par l’Organisation sioniste mondiale (WZO) et l’Agence juive.

Alors que le nombre moyen d’incidents antisémites quotidiens rapporté est supérieur à 10, le nombre réel est probablement beaucoup plus élevé, selon le rapport.

i24News.

Partager :