Partager :

Des associations commerciales israéliennes et palestiniennes recevront des millions de dollars d’aide américaine pour stimuler les partenariats transfrontaliers, mais leurs noms resteront confidentiels.

L’administratrice adjointe de l’Agence américaine pour le développement international (USAID), Isobel Coleman, a annoncé mardi les subventions depuis Jérusalem lors d’une visite dans la ville.

L’argent issu de l’aide, qui sera versé dans le cadre du Fonds de partenariat entre les peuples pour la paix au Moyen-Orient (MEPPA), aura pour objectif de « construire des partenariats, d’augmenter la croissance économique et de jeter les bases de la paix par le biais de programmes interpersonnels », selon un communiqué de l’USAID.

Dans un premier temps, 3,3 millions de dollars (3 millions d’euros) seront distribués pour soutenir les femmes entrepreneurs, et 2,2 millions de dollars (2 millions d’euros) supplémentaires seront versés aux petites et moyennes entreprises d’Israël et de l’Autorité palestinienne intéressées par une collaboration.

Pour distribuer les subventions aux entreprises, le fonds MEPPA fonctionnera par l’intermédiaire d’une association commerciale palestinienne et d’un homologue israélien.

Mme Coleman a refusé de nommer les associations commerciales, notant que les entreprises étaient réticentes à ce que leur participation au programme soit rendue publique.

« Nous ne divulguons pas réellement les noms pour le moment », a-t-elle déclaré lors d’une conférence de presse avec des journalistes israéliens et palestiniens. « Il y a beaucoup d’entreprises qui sont réticentes à s’engager dans cette démarche. Nous laissons donc aux associations professionnelles un peu d’espace et de temps pour qu’elles se sentent à l’aise avec cela », a-t-elle ajouté.

Certains Palestiniens considèrent que les relations commerciales avec Israël sont taboues et les entreprises peuvent craindre un retour de bâton négatif si elles sont identifiées comme faisant partie du projet.

i24News.

Partager :