Partager :

Le Shin Bet (Agence de sécurité israélienne) a pris ce mardi la décision sans précédent d’organiser un événement semi-public racontant comment il a créé son « garage » pour les start-ups technologiques il y a quatre ans et dévoilant sa future vision technologique.

S’exprimant virtuellement lors de la conférence, le directeur du Shin Bet, Ronen Bar, a déclaré : « Nous croyons fermement en l’innovation au sein de la communauté du renseignement israélien. Nous sommes heureux d’imaginer des investisseurs, des entrepreneurs et des partenaires. Même si, malheureusement, nous voyons encore des chars s’approcher de Kiev ces jours-ci, nous souhaitons tous que la guerre se termine bientôt, mais nous savons tous que la guerre moderne est basée sur l’innovation. »

Le chef du Shin Bet a poursuivi : « L’innovation a deux significations différentes. L’interne décrit la capacité de donner [des opportunités à] tous les jeunes employés de l’Agence de sécurité israélienne et les entrepreneurs [extérieurs] qui ont de grandes idées, mais pour qui il est difficile de promouvoir dans un lieu de travail conservateur et traditionnel. La signification externe a un processus continu. Ce n’est pas seulement une technologie construite dans la communauté du renseignement, mais dans des startups destinées à d’autres moyens… des améliorations qui peuvent convenir à nos besoins. »

Il a ajouté: « Nous envisageons actuellement une nouvelle disposition, permettant aux employés de la technologie de l’écosystème cybernétique de travailler avec nous et j’aimerais inviter les entreprises soumissionnaires à y participer. » « Ce programme donne l’opportunité à des employés talentueux travaillant dans vos entreprises de nous rejoindre pendant une journée ou une semaine environ », pour aider à « notre défi permanent de combattre le terrorisme, l’espionnage et de défendre la sécurité nationale israélienne », a-t-il expliqué.

Gabriel Attal (Radio J)

Partager :