Partager :

C’est une réalité. Les avions Russes privés et ceux de grandes compagnies continuent d’atterrir à Ben Gourion Airport. L’Europe a interdit les vols Russes dans son espace.

Les Echos : « Les premières mesures de rétorsion européennes ciblent les compagnies russes, mais aussi la fourniture de produits aéronautiques. Après l’Allemagne, le Luxembourg ou encore l’Italie, la France a, à son tour, décidé dimanche de fermer son espace aérien à la Russie ».

« Comme en 2014, lors de la précédente agression de l’Ukraine par la Russie, l’aéronautique et le transport aérien se retrouvent en tête de liste des secteurs impactés par les mesures de rétorsion américaines, européennes, ainsi que par les représailles russes. Avec, là encore, une mise en oeuvre très progressive de ces mesures, dont l’efficacité n’est pas toujours avérée ».

LE PLUS.

La Russie a annoncé vendredi bannir de son espace aérien tous les avions liés au Royaume-Uni, après des sanctions imposées par Londres à la compagnie aérienne russe Aeroflot en réaction à l’invasion russe de l’Ukraine.

L’espace aérien russe est interdit à tous les avions « appartenant, loués ou exploités par une personne liée à la Grande-Bretagne » et ceux qui y sont enregistrés, a annoncé le régulateur aérien russe Rosaviatsia dans un communiqué.

L’interdiction concerne non seulement les vols à destination de Russie, mais aussi ceux survolant le territoire russe, un espace clé reliant l’Europe à l’Asie, selon la même source.

Londres a imposé jeudi une nouvelle série de sanctions contre la Russie, en interdisant notamment à la compagnie aérienne russe Aeroflot, membre de l’alliance internationale SkyTeam avec Air France-KLM, de desservir le Royaume-Uni.

Les sanctions britanniques ont été prises en réaction au déclenchement par la Russie de Vladimir Poutine jeudi de son invasion de l’Ukraine.

Partager :