Partager :

Indispensables en période de guerre, comme cela est le cas en Ukraine. Les systèmes de contre-mesure infrarouge directe (Direct Infra-Red Counter Measure) israéliens équipent les avions Airbus et Boeing pour contrer les missiles sol-air à recherche de chaleur. Le système protège les avions de ligne israéliens et est déjà utilisé par des armées de l’Air en Europe. En Israël le fabricant israélien Elbit est actuellement très sollicité.

LE PLUS.

Le ministère de la Défense israélien avait annoncé en 2014 la fin des tests du SkyShield, un système de défense à destination des vols commerciaux qui vise à mieux les protéger contre d’éventuelles attaques lancées à leur décollage à l’aide de missiles sol-air à très courte portée (SATCP).

Le ministère de la Défense de l’Etat d’Israël avait annoncé avoir complété la phase finale de test d’un système de défense à destination de l’aviation civile. Ce système, surnommé « SkyShield », a été développé par Elbit Systems sous le nom de C-Music (MUlti-Spectral Infrared Countermeasure).

SkyShield a pour but de protéger les aéronefs contre les missiles sol-air à guidage thermique en les faisant dévier de leur cible. Pour ce faire il utilise une caméra thermique (utilisant des technologies d’imagerie infrarouge frontale, ou FLIR) qui traque les missiles en vol, couplée à un système de détection de lancement de missile (MAW en anglais, pour Missile-Approach Warning system). Une fois l’attaque identifiée, un laser est employé sur le missile pour perturber son système de guidage et lui faire perdre sa cible.

Le système se situe sous le fuselage de l’appareil, dans un module aérodynamique étudié pour être facilement installé sur des avions existants. Après des essais d’aérodynamisme, ceux effectués récemment ont prouvé l’efficacité du SkyShield contre des missiles tirés contre un avion en situation réelle.

En développement depuis 12 ans après une attaque contre un charter israélien Boeing au Kenya en 2002, le SkyShield n’a pas encore de date de mise en service officielle. Il devrait cependant être déployé sur tous les avions de ligne israéliens, et la compagnie aérienne El Al aurait déjà passé un accord avec le gouvernement à ce sujet.

 

Partager :