Partager :

Selon le site spécialisé Global Fire Power, qui observe et quantifie la puissance militaire des différents pays, la Russie se classe au 2e rang mondial, derrière les États-Unis. L’Ukraine figure à la 22e place.

L’Ukraine dispose de trois fois moins d’avions de combat que la Russie. Les systèmes de défense aérienne avancés de la Russie, tels que les missiles S-400, donnent un avantage à ses forces. L’Ukraine dispose de défenses aériennes anciennes et limitées.

Un expert en défense cite l’exemple d’Israël, « qui est capable de se défendre depuis plusieurs directions. Mais il ajoute qu’il n’a pu le faire que grâce à sa supériorité aérienne. C’est quelque chose que l’Ukraine n’a tout simplement pas ».

Selon un expert israélien, « Moscou a développé sa propre version de « shock and awe » (choc et stupeur) avec une artillerie aérienne, des missiles et des roquettes à longue portée intégrés ».

Elle permet aux Russes d’attaquer de loin les centres de commandement et de contrôle, les dépôts de munitions, l’armée de l’air et les défenses aériennes de l’Ukraine. La guerre a ainsi commencé avec des attaques de missiles de croisière sur des cibles proches de la capitale Kiev.

Les Russes disposent d’un arsenal très important d’armes et de capacités modernes auxquelles l’Ukraine n’a pas de réponse – comme les systèmes de missiles de croisière et balistiques Iskander.

Côté aérien, l’armée russe emploie des hélicoptères d’attaque russes Ka-52 et des aéronefs de transport de troupes Mi-17. Plusieurs de ces hélicoptères ont notamment été filmés au-dessus de Kiev. Le Kamov Ka-52 “Alligator” est un hélicoptère de combat de hautes performances avec une capacité jour et nuit. Il a été conçu pour détruire les chars et autres véhicules blindés mais peut aussi attaquer d’autres hélicoptères ennemis.

L’Alligator est équipé d’une avionique moderne et d’armements puissants, tandis que son système de rotor coaxial et son contrôle longitudinal amélioré lui permettent de manœuvrer efficacement et d’effectuer des opérations de voltige complexes. Le Ka-52 offre un haut degré de protection à son équipage, des systèmes automatiques avancés pour un pilotage aisé et est facile à entretenir au sol. Devant le béhémoth russe et son déploiement de force massif, à la fois terrestre et aérien, l’Ukraine semble avoir la guérilla comme unique décision pour résister à Moscou.

L’Ukraine a récemment reçu des fournitures d' »aide létale » des États-Unis et du Royaume-Uni, mais il s’agit essentiellement de missiles air-air à courte portée et d’armes antichars.

Des Etats membres de l’Union européenne sont disposés à fournir des avions de combat aux forces armées ukrainiennes, a annoncé dimanche le chef de la diplomatie européenne, Josep Borrell.

«Le chef de la diplomatie ukrainienne Dmytro Kouleba a dit avoir besoin d’avions que les Ukrainiens peuvent piloter. Certains états membre disposent de ce genre d’avions et nous allons les fournir avec d’autres armements nécessaires à une guerre», a précisé Josep Borrell à l’issue d’une réunion en visioconférence avec les ministres des Affaires étrangères de l’UE, précédé d’un entretien avec le ministre ukrainien.

LE PLUS.

L’UE débloque 450 millions d’euros pour fournir des armes à l’Ukraine, a annoncé a annoncé le chef de la diplomatie de l’UE Josep Borrell. «Un accord a été trouvé pour fournir des armements à l’armée ukrainienne pour une valeur de 450 millions et des équipements de protection et du carburant pour 50 millions. Tout cela sera couvert par notre Facilité de paix et notre fonds intergouvernemental. C’est la première fois dans l’histoire que nous allons le faire», a-t-il précisé.
Partager :