Partager :

Les entreprises de défense israéliennes présentent leurs produits au salon aéronautique de Singapour.

Il s’est ouvert ce mardi au Parc des Expositions de Changi où 13 000 visiteurs professionnels et 600 entreprises de 39 pays sont attendues. Mais le public n’y est pas admis en raison de l’épidémie de coronavirus.

Bien que les deux pays gardent leurs liens de défense discrets, plus d’une douzaine d’entreprises israéliennes ont des stands à ce salon, par exemple Elbit System Rafael Advanced Defense Systems, Israel Aerospace Industries. Les entreprises israéliennes présentent des technologies de pointe telles que des drones, des missiles sol-sol, la défense antimissile systèmes, systèmes de guerre électronique navale et plus encore.

Ce n’est pas la première fois qu’Israël expose ses produits à Singapour, mais cela survient plusieurs mois après que le ministre de la Défense, Benny Gantz, a effectué un voyage de cinq jours dans le pays interdit de publication. D’autres hauts responsables de la défense ont également effectué des visites de haut niveau à Singapour, toutes tenues à l’abri des regards du public et de la surveillance des médias.

Les deux pays ont officiellement établi des relations diplomatiques en 1969, mais ont des liens de défense remontant à 1965 lorsque des conseillers militaires israéliens ont aidé l’armée de Singapour de manière secrète après sa déclaration d’indépendance.

Singapour est également le deuxième plus grand importateur d’Israël en Asie, avec une grande partie des exportations considérées comme des armes et d’autres armements.

ES

Partager :