Partager :

Le chef de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a déclaré dimanche aux ministres du gouvernement israélien que l’Etat hébreu devrait se concentrer sur la réduction des écarts socio-économiques, sur la stimulation de la compétitivité et sur la productivité de son économie.

Mathias Cormann, secrétaire général des 38 membres de l’OCDE, était en Israël lors de sa première visite dans le pays à la tête de l’organisation. 

Il a participé à la réunion hebdomadaire du cabinet dirigée par le Premier ministre Naftali Bennett pour discuter de l’économie, des réformes fiscales et de l’impact de la pandémie de coronavirus.

M. Cormann a salué la croissance économique d’Israël au cours des dernières décennies « à la suite de réformes structurelles et d’une gestion macro-économique efficace », son industrie technologique très performante, ainsi que sa gestion habile des deux dernières vagues de la pandémie.

« La gestion réussie du coronavirus par Israël a été l’une des plus avancées et des plus flexibles au monde, permettant à l’économie de rester totalement ouverte pendant les quatrième et cinquième vagues; le pays a été une source d’inspiration pour les autres », a-t-il déclaré.

L’OCDE a par ailleurs indiqué que l’économie israélienne avait fortement rebondi en 2021, avec une croissance estimée à 6,3 %, stimulée par le secteur technologique, et prévoit une nouvelle croissance en 2022.

Partager :