Scandales en série en Israël. #MeToo continue de se propager.

Par |2022-02-09T08:46:36+01:00février 9th, 2022|Catégories : NEWS|
Partager :

Plusieurs figures clés de la communauté LGBTQ en Israël, soupçonnées de viol, d’agression sexuelle et d’exploitation de mineurs, sont poursuivies par la justice après une série de dénonciations inédites par des victimes présumées.

Après les révélations de la société de radiotélévision israélienne Kan contre Gal Uchovsky, un célèbre producteur israélien et militant de longue date au sein de la communauté LGBTQ – accusé par deux hommes d’agression sexuelle –, Etai Pinkas Arad, membre du conseil municipal de Tel Aviv, a annoncé sa démission après la publication de deux témoignages l’accusant de “viol et d’agression sexuelle”.

L’enquête menée par Kan “indique qu’Uchovsky a eu recours à la force avec l’un des (deux) hommes lors d’une relation sexuelle, ignorant ses appels à s’arrêter, et a agressé l’autre homme lors d’une réunion de travail”, indique le quotidien israélien Ha’Aretz. Quelques jours après ces révélations, Uchovsky a démissionné de son poste de président de l’ONG Israël Gay Youth (IGY), selon le quotidien.

La série de scandales s’est toutefois poursuivie avec le témoignage publié par Israel Hayom d’un homme de 28 ans accusant Arnon Giladi, membre du Likoud et ancien adjoint au maire de Tel-Aviv, de l’avoir “exploité sexuellement” alors qu’il était mineur et vivait dans la rue.

Photo AFP. Emmanuel Dunand.

www.courrierinternational.com/

 

Partager :

Partager cet article, Choisissez votre plateforme !

Aller en haut