Partager :

RADIO J. DEUXIEME EDITION. Bonjour Ilana, bonjour chers Auditeurs.

Chronique de Daniel Rouach.

On me pose souvent la question. Quel est le principal apport de l’industrie française en Israël? En dehors de Renault, Peugeot, L’Oréal, Club Med, … les israéliens ont bien du mal à détecter les apports de la France en Israël.

Les israéliens ignorent que l’agroalimentaire constitue le premier secteur industriel français aussi bien en termes de chiffre d’affaires que d’emplois. En 2020, les 15 479 entreprises du secteur ont réalisé un chiffre d’affaires de 198 milliards d’euros et employaient 433 579 personnes réparties sur tout le territoire national. Les industries alimentaires ont permis de créer 7 387 nouveaux emplois en 2020.

L’agroalimentaire joue un rôle clé dans l’aménagement et la vitalité du territoire puisqu’il transforme 70% de la production agricole française. Le secteur constitue également un précieux soutien à la balance commerciale du pays puisque cette même année il a généré un excédent commercial de 6,1 milliards d’euros.

DANONE. Peu de personnes en Israël savent que Danone (qui a un accord important avec Strauss) et Yoplait (qui a signé un accord de transfert de technologie avec Tnuva) sont deux groupes français, qui ont révolutionné littéralement l’industrie agroalimentaire de l’Etat Hébreu.

Dans les années 80 l’industrie alimentaire israélienne était archaïque et en retard par rapport aux autres pays occidentaux. Au salon SIAL (agro-alimentaire) de Paris peu de produits « Made In Israel » étaient présentés. L’industrie israélienne avait des années de retard en matière d’innovation.

Les Groupes Danone et Yoplait et Nestlé (Suisse) ont transféré depuis plus de trente ans des savoirs faire uniques qui ont permis aux israéliens de conquérir de nombreux marchés mondiaux. Le savoir-faire transmis est inconnu des israéliens car il se trouve dans les processus de fabrication ultra-sophistiqués transférés. Les industriels israéliens ne font pas visiter leurs usines et hésitent à donner la source de leur savoir-faire.

Le plus intéressant est le fait que les israéliens font preuve d’une totale amnésie en ce qui concerne les accords fondamentaux qui ont permis aux actionnaires de Strauss par exemple de gagner une fortune colossale. (Le groupe Danone qui a signé un accord avec Strauss a toujours été un soutien inconditionnel à Israël. Les fondateurs de Danone étaient juifs et pro-sionistes).

Ofra Strauss est Présidente du Conseil de Strauss-Elite Group, après avoir occupé divers autres postes depuis son arrivée dans cette entreprise en 1989. Elle est titulaire d’une Licence de droit de l’Université de Tel-Aviv et d’un Master en administration des entreprises de Harvard Business School. Elle fait très peu référence aux origines du savoir-faire français de Strauss.

DANONE ET STRAUSS.

Strauss Group Ltd est une entreprise israélienne de produits alimentaires et de boissons. La Société se consacre à la production de boissons de marque, d’aliments frais, de café instantané et de collations.

La Société exerce ses activités en Israël, en Europe centrale et orientale, en Ukraine, en Russie, en Moldavie, en Biélorussie, au Kazakhstan et au Brésil, où elle produit du café torréfié et moulu et d’autres produits liés au café. Strauss Group Ltd a également fait son entrée sur le marché alimentaire américain en fournissant des salades méditerranéennes.

Strauss a conclu des partenariats avec des sociétés internationales d’alimentation et de boissons, telles que Danone, Unilever, Lavazza et PepsiCo. Nombre d’employés : 15 800 personnes

Le groupe Strauss investit en moyenne plus de 3 millions de dollars par an dans l’innovation de produits dans le monde. Le groupe a lancé l’initiative Alpha Strauss – une communauté réunissant des inventeurs, des entrepreneurs, des spécialistes de la nutrition et des scientifiques de l’alimentation en Israël, afin de résoudre les principaux problèmes de l’industrie alimentaire, notamment la qualité et la sécurité, la durabilité et la productivité.

Strauss bénéficie du  savoir-faire du « Danone Nutricia Research », la filiale chargée de la stratégie de recherche et d’innovation de la multinationale qui compte au total sept centres R&D dans le monde, dont deux de niveau international : l’un se situe à Utrecht aux Pays-Bas l’autre à Paris-Saclay.

« In’Cube », le nouveau centre de recherche et développement de Danone ouvrira ses portes fin 2022, à Gif-sur-Yvette au coeur du campus urbain Paris-Saclay. Implantée, dès 2002, sur le plateau, l’entreprise veut faire de ce laboratoire une vitrine de l’innovation.

YOPLAIT.

La franchise comme outil de développement international.  Numéro deux mondial des produits laitiers ultra-frais, le groupe Yoplait est présent dans près de 50 pays (très actif en Israël) et compte quelque 2500 références exclusives parmi lesquelles Panier de Yoplait, Yop, Calin ou encore Perle de Lait. Grâce à un système original de franchises, Yoplait a su depuis 40 ans développer sa marque au plan international, construisant un véritable succès commercial avec des partenaires localement bien implantés.

LE PLUS. Yoplait in Israel is managed by Tnuva, Israel’s largest dairy, and products are kosher. The company’s drinkable yogurt comes in a 100-gram shot-style bottle with a center opening for easy gripping. Yoplait-brand flavored yogurts account for 42–52% of the Israeli market. Tnuva and Yoplait entered into a partnership to set up production facilities in Romania in 2007. In 2009, Tnuva introduced a 500-gram family-size yogurt called Yoplait YYY that comes in resealable containers.

EN 2002. Yoplait director of global marketing Pierre Muller: Our penetration of the Israeli market has our most successful ever for dairy products.

Tnuva will soon market Yoplait products in Israel, Yoplait director of global marketing Pierre Muller told “Globes”. Muller is visiting Israel to participate in a food conference organized by Nativ Consultants.

Muller said the penetration of the company’s yogurts in Israel was the most successful Yoplait ever had for dairy products, in terms of market share and increased consumer consumption of dairy products. He added that in regular markets, against strong competition like Danone, Yoplait considers winning a 10% market share a success.Muller also said the marketing-advertising concept Yoplait used in Israel would be used for other new markets. He said Tnuva did excellent work in the Israeli market, and “If we use it in other countries, even against Danone, we’ll have a good chance of success.”
Partager :