Partager :

Le taux de reproduction du virus tombe à 1,01. Ce qui signifie que chaque personne infectée transmet le virus à un peu plus qu’une autre. 

À mesure que le taux R diminue, le nombre de nouveaux cas quotidiens diminue également, car chaque personne transmet en moyenne le virus à moins de personnes. Une semaine auparavant, le taux de R était de 1,34, alors que trois personnes en infectaient quatre autres.

Ce qui semble donc confirmer les prévisions des experts de santé israélien, qui ont affirmé que le pic de l’épidémie serait atteint fin janvier, pour ensuite retomber. la tendance à la baisse doit encore se confirmer dans les prochains jours pour être valide, mais il y a eu une diminution significative des cas de COVID-19 signalés samedi soir, avec 53 020 nouveaux cas signalés la veille, soit quelque 4 000 de moins que la veille.

Les cas graves, cependant, continuent d’augmenter, atteignant plus de 1 000 pour la première fois en près d’un an. Quelque 1 010 ont été signalés vendredi, soit une augmentation d’environ 60 depuis la veille. Une augmentation significative des décès a également été observée vendredi, passant de 43 décès de 8 556 jeudi à 8 599 le lendemain.

ES. Radio J (Copyrights).

Covid-19 en Israël : le plan de dépistage systématique des élèves entre en vigueur aujourd’hui.

Les kits de tests sont distribués gratuitement. 2,4 millions d’enfants sont concernés.

les parents devront les tester deux fois par semaine à la maison, mais le syndicat des enseignants proteste. Car pour les profs, rien n’est prévu. En Israël, le nombre de contamination flambe. 53 000 nvx cas hier, et le cap des 1000 malades dans un état grave est franchi.

ES

Partager :