Partager :

Israël veut empêcher le Conseil des droits de l’homme de l’ONU de le qualifier d’État d’apartheid.

Israël a intensifié sa campagne pour empêcher le Conseil des droits de l’homme de l’ONU de le qualifier d’État d’apartheid, avertissant que le CDH pourrait prendre une telle mesure dès juin, lorsque sa commission d’enquête à composition non limitée contre l’État hébreu devrait publier son premier rapport. « L’apartheid est devenu une sorte d’accusation fondamentale qui est utilisée pour délégitimer l’Etat juif », a expliqué Dore Gold, ancien ambassadeur d’Israël à l’ONU. Il est important qu’Israël prenne l’offensive contre l’initiative visant à qualifier Israël d’État d’apartheid, a-t-il affirmé.

L’avocat Michael Sfard, qui a rédigé un rapport pour l’ONG de gauche Yesh Din qui a accusé Israël du crime d’apartheid en Judée-Samarie, a indiqué qu’il n’était pas possible d’arrêter une désignation d’apartheid contre Israël. Israël « ne pourra plus y échapper », a ajouté Sfard. Le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid se trompe s’il pense qu’il peut lutter contre l’anthologie de l’apartheid , a déclaré Sfard. « C’est un cheval qui a déjà quitté l’écurie. »

Gabriel Attal (Radio J)

 

Partager :