Partager :

« Plusieurs centaines d’Israéliens (civils et militaires) sont au Kazakhstan pour étudier ou pour travailler ». Israël n’a pas l’intention de faire évacuer ses ressortissants du Kazakhstan malgré les émeutes meurtrières, a déclaré dimanche un haut responsable du ministère des Affaires étrangères.

S’exprimant deux jours après la mort d’un jeune Israélien de 22 ans tué par balle à Almaty, Gary Koren, a indiqué que selon Jérusalem, les violences devraient bientôt « s’apaiser ».

« Nous pensons qu’il ne sera pas nécessaire de faire évacuer les citoyens israéliens », a-t-il déclaré auprès de la radio militaire, ajoutant que « plusieurs dizaines d’Israéliens » se sont rendus dans ce pays d’Asie centrale « pour étudier ou travailler, et nous sommes en contact avec eux ». (i24News.)

LE PLUS. Logiciels de surveillance, roquettes et drones : au cours de la dernière décennie, l’État musulman laïc est devenu l’un des principaux clients des industries de défense israéliennes, et en retour, Israël lui a acheté du pétrole et renforcé ses liens avec lui.

Au cours de la dernière décennie, Israël est devenu l’un des principaux fournisseurs d’armes de l’État musulman, qui a cherché à se libérer de sa dépendance à l’égard des équipements russes.
Alors que les Kazakhs recherchaient une technologie militaire de pointe, Israël a trouvé un allié musulman laïc, voisin de l’Iran sur les rives de la mer Caspienne, et également un fournisseur de pétrole relativement proche.
Selon des sources étrangères, le Kazakhstan est devenu l’un des principaux fournisseurs de pétrole d’Israël, aux côtés de son voisin l’Azerbaïdjan, un client encore plus important des industries de défense israéliennes.

Industrie aérospatiale Nouveau drone HERON MK II

AI, Elbit et IMI Systems ont participé à l’exposition d’armes KADEX à Astana en 2010 et 2012, aux côtés de Gilat Satellites, et les liens se sont rapidement traduits par des transactions d’armes.
IMI, qui fait aujourd’hui partie d’Elbit, a fourni à l’armée kazakhe des roquettes de précision d’une portée de 45 à 150 km, Elbit a fourni des systèmes de communication et des simulateurs, et via l’usine Soltam a amélioré le système d’artillerie local et fourni à l’armée le système de mortier mobile Kardum Rafael et l’homme d’affaires Avichai Stolro lui a ensuite fourni un drone Orbiter dans le cadre d’accords évalués à des centaines de millions de dollars à l’époque.
 
 
En 2014, le ministre kazakh de la Défense de l’époque, Adilbek Dzhaksybekov, s’est rendu en Israël et a signé un accord avec le ministre de la Défense de l’époque, Moshe (Boogie) Yaalon, qui réglait officiellement les relations de sécurité entre les deux pays. En 2006, Avigdor Lieberman, qui a remplacé Yaalon, a signé un autre accord sur les drones.
Selon l’Institut Sifri, le Kazakhstan a acheté aux chantiers navals israéliens des patrouilleurs maritimes Shaldag et des navires plus gros de type 62OPV, équipés de missiles Rafael, du radar IAI et du système d’observation de Rafael.
Bien que le Kazakhstan n’ait pas accès à la mer, il exploite une petite marine dans la mer Caspienne. Des ingénieurs suédois ont construit les navires israéliens que le Kazakhstan a achetés dans un chantier naval en Azerbaïdjan dans la mer Caspienne.
//terre-des-juifs.com
Partager :