Partager :

Aliza Bin Noun aux Européens.

Un haut diplomate israélien a réprimandé les ambassadeurs européens pour avoir protesté contre la politique israélienne en Judée-Samarie et la violence des habitants des implantations.

Quinze ambassadeurs européens dirigés par le chargé d’affaires britannique Mark Power se sont rendus au ministère des Affaires étrangères et ont rencontré la directrice générale adjointe Aliza Bin Noun pour une démarche, une protestation diplomatique, contre Israël le 8 décembre.

Ils ont également protesté contre les démolitions de maisons et les expulsions de maisons palestiniennes, ainsi que contre la décision du gouvernement israélien de déclarer six ONG palestiniennes de la société civile organisations terroristes.

Cette désignation est intervenue à la lumière des liens des ONG avec le Front populaire de libération de la Palestine, que l’UE désigne comme un groupe terroriste.

Une source diplomatique israélienne a déclaré que les ambassadeurs européens avaient lu environ 30 articles de plainte contre Israël, y compris la violence des habitants des implantations, qui a été un sujet politique brûlant en Israël ces dernières semaines.

Ils ont également protesté contre la construction prévue à E1 par Ma’aleh Adumim et à Givat Hamatos à l’est de Jérusalem, et la situation générale en Judée-Samarie.

Aliza Bin Noun, ancienne ambassadrice d’Israël en France a souligné que le gouvernement actuel faisait des gestes envers l’Autorité palestinienne – se référant à l’augmentation des permis de travail pour les Palestiniens et à d’autres formes de coopération – donc les plaintes sont hors de propos.

Gabriel Attal

Radio J.

Partager :