Partager :

La start-up israélienne qui traque les « acteurs malveillants » sur la Toile.

ActiveFence déclare « pouvoir aider les entreprises et les organisations à anticiper les contenus malveillants, comme les discours de haine et les maltraitances aux enfants ».

Firme fondée en 2018, ActiveFence a annoncé un investissement à hauteur de 100 millions de dollars avec des soutiens tels que la firme d’investissement Highland Europe, actuellement en plein essor, et la firme israélienne de capital-risque Grove Ventures.

Ces financements l’aideront à renforcer ces outils et sa base de clientèle.

La compagnie emploie environ 240 personnes réparties dans une dizaine de bureaux et notamment à New York, à Ramat Gan, une ville aux abords de Tel Aviv et à Binyamina, une localité du centre de l’État juif.

Ses équipes sont constituées de professionnels de la sécurité, de scientifiques spécialisés dans les données, d’experts en Recherche & Développement (R&D) et en cybersécurité et de chercheurs en OSINT (open-source intelligence ou renseignement source ouverte).

Times of Israel.

Partager :