Partager :

Le nombre de nouveaux immigrants dans le pays en 2021 devrait atteindre 27.000 d’ici la fin de l’année, ce qui représente une hausse de 30 % par rapport à l’année précédente, a déclaré la ministre de l’Immigration, Pnina Tamano-Shata, lors du sommet national du Israeli American Council en Floride.

Mme Tamano-Shata a affirmé que ces chiffres dépassaient l’objectif qu’elle s’était fixé, à savoir 25.000 nouveaux arrivants.

Selon la ministre, il s’agit d’une « très bonne année, même si on la compare aux années régulières où il n’y avait pas de coronavirus. »

Le chiffre égale ainsi celui de 2016. La tendance était à la hausse en 2017, avec 29.000 nouveaux immigrants. Le chiffre a continué à augmenter en 2018 avec 30.000, pour atteindre un record de 35.000 nouveaux immigrants en 2019.

Mais les arrivées ont chuté avec la pandémie de coronavirus et les restrictions qu’elle a entraînées, notamment pour les vols internationaux.

En 2020, seules 22.000 personnes étaient venues s’installer en Israël.

Mme Tamano-Shata a noté une hausse de l’immigration en provenance d’Amérique du Nord et de France.

Selon son ministère, l’immigration en provenance des États-Unis a augmenté de 34 %, avec 4.000 arrivants cette année, alors que la France a connu un bond de 41 % en 2021, avec 3.380 arrivées à ce jour et plus d’une centaine d’autres attendues d’ici la fin du mois. Enfin, 7.000 immigrants sont arrivés de Russie et 2.800 d’Ukraine cette année.

i24 News (Copyrights).

Partager :