Partager :

Le suédois Hansa Biopharma, pionnier de la technologie enzymatique pour les maladies immunologiques rares, et l’israélien Medison Pharma, une société pharmaceutique internationale dont l’objectif est de permettre aux patients d’accéder à des thérapies hautement innovantes sur les marchés internationaux viennent d’annoncer aujourd’hui un accord multirégional permettant à Medison de commercialiser le traitement de désensibilisation de Hansa pour les transplantations rénales en Europe centrale et orientale et en Israël.

Hansa et Medison travailleront ensemble pour obtenir la tarification et le remboursement nécessaires en fonction du pays et ce partenariat couvre les pays suivants de la région d’Europe centrale et orientale : Croatie, Hongrie, Pologne et Slovénie, ainsi qu’Israël.

« Ce nouveau partenariat commercial avec Medison Pharma est une étape importante pour Hansa car il élargit l’accès à l’imlifidase pour les patients hautement sensibilisés en attente d’une greffe de rein », déclare Søren Tulstrup, Président et CEO de Hansa. « Les patients atteints de cette maladie rare sont actuellement confrontés à de longues périodes d’attente ou ne parviennent pas à trouver un donneur compatible, en raison des niveaux élevés d’anticorps préformés qui élèvent le risque de rejet. »

« Nous sommes ravis de nous associer à Hansa Biopharma pour accélérer la portée de ce traitement novateur contre les maladies rénales », déclare Meir Jakobsohn, fondateur et PDG de Medison Pharma. « Dans le cadre de notre engagement commun à répondre aux besoins médicaux non satisfaits des patients atteints de maladies rares, nous sommes impatients de tirer parti de notre plateforme commerciale et de permettre aux patients des marchés internationaux d’accéder à cette thérapie indispensable. »

F Hansa recueille actuellement d’autres preuves cliniques et soumettra des données supplémentaires sur l’efficacité et la sécurité basées sur une étude de suivi observationnel et une étude d’efficacité post-approbation. L’imlifidase a été examinée dans le cadre du programme PRIME (PRIority MEdicines) de l’Agence européenne des médicaments, qui soutient les médicaments susceptibles d’offrir un avantage thérapeutique majeur par rapport aux traitements existants, ou de bénéficier aux patients sans options thérapeutiques1.

L’imlifidase a reçu une autorisation de mise sur le marché européenne conditionnelle de l’Agence européenne des médicaments (EMA) en août 2020 pour le traitement de désensibilisation des patients adultes hautement sensibilisés ayant subi une transplantation rénale et dont le test de compatibilité croisée avec un donneur décédé disponible est positif.

Environ 80 000 patients souffrant d’insuffisance rénale sont inscrits sur des listes d’attente de transplantation dans l’Union européenne.

Source : Morning Star & Israël Valley

Partager :