Partager :

Naftali Bennett a exhorté les puissances mondiales à « être intransigeantes » avec l’Iran dans les négociations sur la relance de l’accord sur le nucléaire de 2015, ou Plan d’action global conjoint (PAGC).

« J’exhorte tous les pays qui négocient avec l’Iran à Vienne à être intransigeants et à clairement faire comprendre à l’Iran qu’il est impossible de négocier et d’enrichir de l’uranium simultanément », a déclaré M. Bennett en référence au dernier cycle de pourparlers dans la capitale autrichienne, qui a eu lieu cette semaine avant une brève interruption.

« L’Iran doit commencer à payer pour ses violations », a insisté le Premier ministre israélien, selon un communiqué publié par son bureau.Photo prise le 3 décembre 2021 lors d’une réunion de la Commission conjointe du Plan d’action global conjoint (JCPOA) à Vienne, en Autriche. (Délégation de l’UE à Vienne/via Xinhua)

D’après M. Bennett, Israël continuera de faire pression sur les puissances mondiales afin de ne pas lever toutes les sanctions contre l’Iran. « Nous sommes en dialogue intensif à ce sujet avec les Américains, les Britanniques, les Français, les Russes et les autres », a-t-il ajouté.

Les propos du Premier ministre israéliens sont intervenus alors que de hauts responsables de la sécurité du pays se dirigeaient vers les Etats-Unis et l’Europe pour discuter de l’Iran. Samedi soir, David Barnea, directeur de l’agence israélienne d’espionnage Mossad, a pris l’avion pour Washington et le ministre de la Défense, Benny Gantz, devrait partir mercredi pour rencontrer son homologue américain Lloyd Austin et le secrétaire d’Etat Antony Blinken. La semaine dernière, le ministre israélien des Affaires étrangères, Yaïr Lapid, est allé à Londres et Paris pour discuter des négociations avec ses homologues européens.

Partager :