Partager :

Jérusalem est célèbre pour ses immeubles en pierre blanche (calcaire) appelée „évène yeroushalmit“ en hébreu ou „meleke“ en arabe, ainsi que pour ses magnifiques églises et mosquées.

Toutefois, la plus belle ville d’Israël se transforme constamment et se modernise à grands pas. Dans le centre de la ville, plusieurs tours sont en construction dont une tour d’habitation de 24 étages sur le terrain de l’ancien hôpital Sha’arei Zedek.

Le vieux bâtiment qui abritait l’hôpital va être restauré. Plusieurs tours vont également être érigées autour du marché Ma’hane Yehouda qui sera alors complètement encerclé. Ces bâtiments qui auront jusqu’à 50 étages ne sont guère destinés à des familles de la classe moyenne. La plupart de ces appartements de grand luxe seront achetés par des riches étrangers qui n’y habiteront que sporadiquement.

Sur le plan architectural, les projets ne sont pas forcément une réussite esthétique. Le fait que les bâtiments soient de plus en plus hauts suscite également de nombreuses critiques : „J’estime qu’une hauteur de huit étages devrait être le maximum autorisé dans des lieux comme la rue King Georges“ a par exemple déclaré Moshe Shapira, un architecte spécialisé dans la restauration des bâtiments. „Les tours écrasent l’architecture locale et leur implantation a un côté brutal … Même si l’extérieur historique est préservé, l’aménagement intérieur est souvent totalement détruit et les tours se dressent comme des corps étrangers et menaçants dans cet environnement, cachant toute la lumière aux cours intérieures des maisons du voisinage“. La plupart des architectes et des spécialistes souhaitent que ce type de projets soit réalisé ailleurs que dans le centre historique de la ville. Ils s’élèvent notamment contre le fait que même si la ville impose des règles strictes, ces dernières sont souvent contournées.

A noter qu’un immense projet concernant l’ancienne gare de Jérusalem se rapproche déjà davantage du souhait des architectes. Un nouveau quartier high-tech va être construit à côté de la „Margalit Start-up City“. Il comprendra des immeubles d’habitation, un hôtel, des commerces, 4 000 mètres carrés de bureaux ainsi que des établissements de formation auxquels seront dévolus 7 500 mètres carrés.

/israelentreleslignes.com

Partager :