Partager :

SANTE. Question d’un lecteur d’IsraelValley. « Est-ce vrai qu’Israël possède des services de santé extraordinaires? ». Un article de Mati Ben-Avraham (1). Quelques données, livrées dans un rapport du ministère de la Santé israélien.

On y découvre que les facultés de médecine forment 6,8 médecins annuellement par tranche de 100 000 habitants alors que la moyenne de l’OCDE est de 12,1.

Israël dispose de 5 infirmières pour 1000 personnes alors qu’en Norvège et en Suisse, elles sont 17. Le nombre de MRI (l‘imagerie par résonance magnétique (MRI) est une technique d’imagerie médicale permettant d’obtenir des vues en deux ou en trois dimensions de l’intérieur du corps de façon non invasive avec une résolution en contraste relativement élevée) est passé de 4,2 en 2017 à 5 cette année pour un million d’habitants. Moyenne des pays de l’OCDE : 24,7.

La dépense publique pour la santé est tombée de 8,1% à 7,3% du produit intérieur brut. Ce désengagement de l’Etat se traduit par des temps d’attente rallongées dans tous les domaines, des reports de traitements ou d’interventions chirurgicales dans les centres hospitaliers.

La violence constatée contre les infirmières, contre les médecins découlent de cet état de fait. Et ce n’est pas les 100 postes nouveaux accordés généreusement par les Finances qui changeront quoi que ce soit au problème fondamental : le manque de personnel, doublé d’un retard technologique.

(1) Page Facebook.

 

Partager :