Partager :

Yossi Cohen va laisser sa place à David Barnea, au Mossad depuis 25 ans. Le chef sortant des services secrets israéliens, Yossi Cohen, a affirmé dimanche qu’Israël devait renforcer la surveillance des activités du régime iranien.

Le futur ex-chef du Mossad s’exprimait lors d’une cérémonie en son honneur au cours de laquelle il a reçu le titre de doctorat honoris causa de l’université Bar-Ilan.

« [Israël doit] combattre l’Iran, lui et ses actions, jusqu’au bout, jusqu’à ce qu’il comprenne que chaque fois qu’il franchira une ligne, cela lui coûtera d’énormes dommages », a-t-il ajouté.

« Pour qu’Israël relève ses défis sécuritaires, il faut du leadership et du courage, ainsi qu’une volonté d’agir. L’action sécuritaire d’aujourd’hui n’est pas moins importante que l’action de guerre de demain », a déclaré le chef sortant du Mossad.

Il a ajouté que « la paix n’est pas une tâche facile et donc, ces dernières années, l’importance des combats secrets a augmenté. Le Mossad est spécialisé dans la gestion des combats en cours. Nous sommes dans un état constant de lutte contre notre ennemi et pour la paix », a-t-il souligné.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a annoncé lundi la nomination de David Barnea à la tête du Mossad lors d’une cérémonie au cours de laquelle il a mis en garde la République islamique d’Iran, ennemi juré de l’Etat hébreu.

En 25 ans de carrière au Mossad, M. Barnea, ancien combattant d’élite de 56 ans, a été notamment chargé du recrutement d’agents sur les dossiers liés à l’Iran et au Hezbollah libanais avant d’en devenir directeur adjoint en 2018, selon le quotidien israélien Haaretz.

Yossi Cohen, ancien conseiller à la sécurité nationale de Benyamin Netanyahou et ancien numéro deux du Mossad, a joué un rôle de premier plan dans les accords de normalisation avec des pays arabes depuis l’été 2020.

Source : i24News (Copyrights).

Partager :