Partager :

L’israélienne Daphna Nissenbaum a créé Tipa qui développe des emballages entièrement compostables (emballages de barres de céréales, de magazines, sachets à fermeture zip et films protégeant les t-shirts). Ces plastiques souples arrivent en France, après avoir conquis les particuliers et les entreprises du secteur de l’alimentation saine et des produits écologiques de plusieurs pays occidentaux.

IsraelScienceInfos (Copyrights).

La start-up TIPA, installée au Moshav Ramot, et fondée par deux israéliennes Daphna Nissenbaum (CEO) et Tal Neuman (VP Sales) avait levé en 2016 plus de 10 M$ auprès du fonds d’investissement Horizon Ventures du milliardaire chinois Li Ka-Shing, qui s’était illustré par un don de 130 M$ au Technion.

Cette importante levée de fonds avait permis à TIPA d’accélérer son développement. Les solutions d’emballage de Tipa sont révolutionnaires. Entièrement biodégradables dans les 180 jours qui suivent leur mise en décharge (à peu près le temps nécessaires pour des épluchures d’orange ou de banane), ils peuvent être éliminés sans polluer l’environnement. Etanche, silencieux, adaptés à tout type de nourriture ou de liquide, ces emballages pourraient changer complètement la donne mondiale du secteur des emballages.

Avec son associée Tal Neuman, Daphna avait co-fondé Tipa en 2010, et demandé à des experts israéliens de l’emballage de créer à partir de polymères un nouvel emballage pour l’eau et les boissons 100 % biodégradable. TIPA, c’est l’idée d’une maman israélienne écolo qui voulait laisser une planète propre et durable à ses enfants…

Le marché mondial de l’emballage flexible, estimé à plus de 65 milliards $, est à la recherche de solutions innovantes et durables. Aujourd’hui, moins de 5 % de ces emballages flexibles est recyclé et le reste se retrouve dans des décharges ou dans les vortex de déchets, ces continents de détritus qui souillent les océans.

Situé dans l’océan Pacifique et découvert vers la fin des années 90, le « 7ème continent » est constitué en grande majorité de déchets en plastique. Il aurait six fois la superficie de la France et, par endroit, une profondeur de 30 mètres. Il charrie quelque 3,5 millions de tonnes de déchets et menace des centaines d’espèces marines et leur écosystème. En mai 2013, une expédition française s’est rendue vers le 7ème continent pour recueillir des données pour évaluer l’ampleur des dégâts et faire pression sur les décideurs pour traiter cet énorme amas de déchets plastiques. Si rien n’est fait, ce 7ème continent pourrait atteindre en 2020, la superficie de l’Europe. Un beau challenge en perspective pour TIPA qui apporte une solution radicale pour résoudre ce problème planétaire !

IsraelScienceInfos : « Trois marques françaises choisissent TIPA (Israël) pour leur transition vers les emballages durables.

Les marques de mode Bask in the Sun, Graine et Olow ont décidé de collaborer pour recourir à des emballages compostables pour leurs vêtements et ainsi proposer à leurs clients une offre encore plus durable. Elles ont choisi TIPA comme partenaire dans cette transition. Le dernier rapport du Comité stratégique de la filière commandé par le gouvernement sur l’état de l’industrie française de la mode montre que celle-ci est mise au défi de prendre un tournant écoresponsable.

Or, les marques de mode qui veulent aujourd’hui changer de cap rencontrent encore des difficultés pour trouver des alternatives durables, notamment pour l’emballage de leurs produits. En effet, malgré les efforts déployés pour réduire les emballages inutiles, les processus logistiques de la mode et du e-commerce exigent d’utiliser des emballages qui possèdent les mêmes caractéristiques que les plastiques conventionnels : emballage individuel, transparence et durabilité.

L’engagement durable au-delà des enjeux commerciaux

TIPA, qui combine toutes ces qualités dans ses films compostables, a séduit les 3 marques qui cherchaient une solution adaptée à leur chaîne d’approvisionnement, tout en respectant l’environnement. Ces dernières, toutes en développement, se sont pourtant retrouvées confrontées au problème du volume minimum de production pour les films, trop élevé pour que chaque marque puisse les commander séparément.

Elles ont donc décidé de saisir l’occasion pour collaborer et développer un modèle commun d’emballages compostables. Bask in the Sun, Graine et Olow ont travaillé ensemble à la création d’un emballage neutre, sans logo, pour leurs vêtements, produits dans la même usine au Portugal. Ce faisant, les 3 marques montrent que l’engagement durable est pour elles plus important que d’avoir leurs propres logos imprimés sur leurs emballages.

TIPA, partenaire clé pour retirer le plastique de l’offre des marques d’ici 2022

Les films utilisés sont des TIPA 302/40 microns, certifiés compostage domestique (TUV Home Compost) qui serviront à emballer progressivement l’ensemble des collections des 3 marques en 2021. L’objectif étant d’atteindre 100% des produits protégés avec des films TIPA d’ici 2022.

Après utilisation comme emballages, ces sachets compostables peuvent servir de contenant pour les épluchures et bio-déchets ménagers. Placés avec ces derniers dans un composteur domestique, ils se décomposent intégralement en quelques mois, et le compost produit pourra être utilisé pour enrichir naturellement le sol.

« TIPA est fière d’être partenaire de cette collaboration inédite entre Bask in the Sun, Graine et Olow, 3 marques françaises engagées avec lesquelles nous partageons des valeurs communes. Nous sommes heureux qu’elles rejoignent le nombre croissant de marques de mode durable qui utilisent déjà les sacs compostables TIPA pour remplacer les polybags en plastique conventionnel. Par ailleurs, tous ces sacs sont compostables domestiquement et peuvent être utilisés à la maison pour collecter vos déchets organiques avant de les composter », déclare Jean-Pierre Rakoutz, responsable du développement de TIPA en France.

« Installés sur la côte basque, nous avons la chance de vivre sur la plage, au bord de l’océan, malheureusement trop souvent pollué par les déchets plastiques. Donc, pour nous, être une marque responsable, ce n’est pas seulement utiliser du coton biologique et des matières naturelles comme la laine mérinos ou le lin. C’est un engagement global et une approche qui peut toujours être améliorée jusque dans les moindres détails. Nous sommes heureux d’avoir trouvé la solution avec TIPA pour supprimer le plastique de tous nos emballages. Vraiment », déclare François Verdet, co-fondateur de Bask in the sun.

Pour Chloé Chabaud, co-créatrice de Graine, « Graine s’entoure de personnes qui, dans leur domaine d’activité, souhaitent créer autrement pour l’environnement. Du fil de coton au blister qui enveloppe le produit, la marque s’engage à trouver ensemble des solutions cohérentes à l’échelle humaine. Partageant ces valeurs avec Bask in the Sun et Olow, nous avons réfléchi ensemble pour trouver des solutions innovantes afin de réduire notre empreinte écologique. Au lieu des blisters en plastique utilisés pour emballer la plupart des produits de prêt-à-porter, nous avons choisi la solution compostable de TIPA ».

« Olow est une marque qui s’engage sur un projet éthique global. Que ce soit au niveau social, environnemental et humain, nous sommes dans une recherche constante pour avoir l’impact le moins négatif possible. Les matières que nous utilisons pour nos vêtements sont majoritairement écoresponsables, et nous nous engageons auprès d’associations dans ce sens, il nous semblait donc contradictoire d’avoir une telle démarche en utilisant autant de plastique, même s’il était recyclable. La possibilité de pouvoir composter nos emballages correspond bien plus à ce que l’on veut : protéger efficacement nos collections sans effet néfaste sur la planète », déclare Valentin Porcher, co-fondateur de OLOW.

Inspirées par la nature, les solutions d’emballage compostables de TIPA sont conçues pour se décomposer en quelques mois dans des conditions de compostage, comme n’importe quelle matière organique. Les emballages TIPA® proposent des solutions pour les industries de l’alimentation et de la mode, et sont susceptibles de s’adapter aux machines de conditionnement et aux chaînes d’approvisionnement trouvées. Les solutions d’emballage de l’entreprise sont actuellement distribuées dans le monde entier par des marques internationales de premier plan en Europe, en Australie et aux États-Unis. TIPA® a récemment été nommé « Pionnier technologique » par le Forum Économique Mondial (WEF), rejoignant ainsi une prestigieuse liste d’entreprises du monde entier impliquées dans la conception, le développement et le déploiement de nouvelles technologies et d’innovations visant à avoir un impact significatif sur les entreprises et la société. 
Bask in the Sun est une marque française qui propose un vestiaire masculin puissamment iodé. Depuis Guéthary sur la côte basque, ses fondateurs imaginent des collections inspirées à la fois par l’héritage des vêtements marins et par la mode urbaine. La fabrication est européenne, durable, éthique, au plus proche de l’océan dans les ateliers familiaux de la côte nord du Portugal. De la filature à la teinture en passant par la sérigraphie et la confection, Bask in the Sun connait chacun de ses partenaires et leur rend visite plusieurs fois par an pour développer des vêtements de qualité avec un sens aigu du détail, qui vise à élever chaque création au rang du sur-mesure. 
Graine est née d’une passion commune pour le vêtement entre père et fille et de leur volonté de travailler ensemble pour changer de petites choses à leur échelle. Le potager marque le point de départ de Graine. Niché à seulement quelques kilomètres du centre de Bordeaux, ce petit lopin de terre sauvage devient une véritable révélation pour Chloé la créatrice. Au contact des couleurs, des textures et des odeurs que recèlent ce petit laboratoire, elle retient, sans vraiment s’en rendre compte, la matière créatrice de Graine. C’est dans ce potager, propice aux expériences sensorielles, et sous les conseils aguerris de son père Christophe, que le duo se lance. 
OLOW est une marque de vêtements français, fondée en 2006 à Montreuil par deux amis, Mathieu Sorosina et Valentin Porcher. Chacune des collections est une invitation au voyage, à la découverte, aux rencontres humaines ou artistiques. Plus un centaine d’illustrateurs, photographes, peintres, tatoueurs… ont à ce jour collaboré avec OLOW. L’éthique est également au cœur du projet depuis le début. L’intégralité de la production est située au Portugal, à une soixantaine de kilomètres de Porto. Les usines sont familiales, et chacun des partenaires sur place veille au bien-être de ses employés. OLOW privilégie majoritairement les matières respectueuses de l’environnement: coton bio, lin, laine recyclée, Seaqual… Aujourd’hui, OLOW compte 2 jolies boutiques à Paris où sont régulièrement organisées des expositions.  »
Partager :