Partager :

La Ministre Gila Gamliel, a fait le point sur la pollution par le goudron sur les côtes israéliennes: «Nous avons mis la main sur le bateau criminel. Notre bras long atteindra tous ceux qui nuisent à la nature, à la mer et à nos plages.

Deux semaines après la catastrophe écologique au large des côtes d’Israël, la ministre de la Protection de l’environnement Gila Gamliel a annoncé qu’Israël avait capturé le navire responsable du déversement.

Il s’agit de l’une des pires catastrophes de pollution sur les rives de la Méditerranée, probablement au cours des dernières décennies. Des tonnes de goudron ont été emportées par les flots et se sont accumulées sur les côtes d’Israël. Après une opération de nettoyage drastique, au cours de laquelle les nombreux morceaux noirs ont été collectés, une deuxième vague de goudron est arrivée sur les plages.

Les recherches côtières menées cette semaine sur le littoral du nord au sud ont  montré de nouvelles augmentations de blocs de goudron sur les plages de Tel Dor, Nitzanim et Gador, Mikhmoret et Beit Yanai.

«Le pétrolier grec n’est pas, à priori, responsable de cette deuxième vague de pollution au goudron». Apparemment, un vieux pétrolier «qui ne serait pas accepté dans les ports européens» a déversé du pétrole dans les eaux territoriales d’Israël avec ses canaux d’émission radio fermés pour qu’il ne soit pas identifié.

Pour la Ministre Gamliel, il y a un «soupçon de terrorisme environnemental utilisé par l’Iran».

Nous avons découvert que ce n’est pas seulement un crime environnemental mais du terrorisme environnemental. «Après avoir fait le plein de pétrole brut, il s’est frayé un chemin depuis l’Iran et le golfe Persique par le canal de Suez et a éteint ses émetteurs illégalement près de nos côtes, puis a continué sa route vers la Syrie».

JForum ‒ Infos Israel-news

 

Partager :