Partager :

Le KKL est présidé par Avraham Duvdevani, membre de la droite. Parmi les premières décisions de la nouvelle direction, l’une est de portée historique : pour la première fois depuis sa création en 1901, le KKL annonce son intention d’acquérir de manière officielle des terres à des propriétaires arabes en Judée-Samarie, dans les zones C.

L’intention affichée par la direction du KKL est notamment d’agrandir les localités juives existantes. Jusqu’à présent, le KKL n’intervenait jamais de manière directe en Judée-Samarie mais au moyen de d’organisations-écran. (LPH Extraits)

Le Fonds national juif (FNJ) ou Keren Kayemeth LeIsrael (KKL), en hébreu, littéralement : « fonds pour la création d’Israël », est un fonds qui possède et gère plusieurs centaines de milliers d’hectares de terres en Israël. Fondé en 1901 à Bâle (Suisse) en tant que fonds central du mouvement sioniste, il s’occupa du rachat de terres en Palestine et de la préparation des futurs pionniers sur le terrain. Il est connu pour avoir planté de nombreuses forêts.

En 2019, la Société pour la protection de la nature en Israël publie un ouvrage où elle dénonce la politique de reboisement systématique du KKL car « elle contribue à détruire les écosystèmes naturels israéliens tels que les matorral, les prairies, les plaines limoneuses et les déserts de sable ou de pierre ».

 

Partager :